Square Enix Montréal : le freemium a tué la franchise GO

Une formule réinvestie avec succès sur deux autres licences, Lara Croft GO et Deus Ex GO. Cette série des "Go" est régie par un concept commun: les joueurs évoluent sur un plateau, et progressent case par case et au tour par tour à la manière d'un jeu d'échecs. La difficulté majeure, c'est de proposer des jeux premium sur mobiles. Mais voilà, Square Enix Montréal ne développera plus de jeux de ce type, déplore Patrick Naud le patron du studio qui s'en explique à PocketGamerBiz. Le marché haut de gamme sur mobile diminue: vous avez de plus en plus de titres gratuits de haute qualité, et donc de moins en moins de gens prêts à essayer quelque chose qui ne soit pas gratuit. (.) Cela ne signifie pas qu'elles ne dépenseront rien en jeu, toutefois, elles veulent le faire dans un titre qu'elles sont certaines d'apprécier. "Cette sensation d'avoir le choix fait que même un tarif de 5 dollars est perçu comme trop élevé".

Square Enix Montréal en a terminé avec les jeux GO.

Dernières nouvelles