Le président de la multinationale Starbucks s'en va

Marché: Le président de Starbucks Howard Schultz prend du champ

Howard Schultz, qui a transformé Starbucks en multinationale, quitte l'entreprise... et aurait des ambitions présidentielles

Fin 2016, il avait en effet cédé sa place à la direction du groupe, remplacé par Kevin Johnson, pour se consacrer au lancement d'une chaîne haut de gamme.

Proche du parti démocrate, M. Schultz, à qui la presse américaine prête de possibles ambitions présidentielles, explique dans un communiqué qu'il va écrire un livre sur l'impact social de Starbucks et de façon générale sur la responsabilité morale d'une grande entreprise cotée en Bourse.

" Je suis profondément inquiet de l'état de notre pays depuis quelque temps maintenant, sur la montée des divisions et de notre position dans le monde", a-t-il notamment déclaré au New York Times, récemment. "Je suis encore loin d'avoir pris une décision sur l'avenir", conclut-il en entretenant le flou.

Considéré comme un homme d'affaires socialement engagé, notamment contre le racisme, Howard Schultz s'était engagé en janvier 2017 à recruter 10 000 réfugiés dans ses commerces au cours des cinq prochaines années en réponse à l'annonce du décret anti-immigration imposé par l'actuel président Donald Trump.

Il a également soutenu, en tant que chef d'entreprise, les revendications des salariés américains qui réclamaient une augmentation du salaire minimum à 15 $ de l'heure.

Son départ intervient moins de deux mois après la diffusion d'une vidéo montrant l'arrestation injustifiée de deux Noirs dans un café Starbucks, ce qui a conduit l'entreprise à organiser une formation antiracisme pour l'ensemble de ses employés américains.

A Wall Street, le titre Starbucks perdait 1,31% à 56,32 dollars vers 20H55 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance. Il quittera son poste de président exécutif et son siège d'administrateur mais sera nommé président émérite, a précisé le groupe qui est coté en Bourse depuis 1992.

Starbucks emploie actuellement 330 000 personnes dans le monde.

Dernières nouvelles