La sélection mexicaine épinglée pour une orgie sexuelle — WTF

Une partie de la sélection mexicaine a pris du bon temps avant la compétition

Une partie de la sélection mexicaine a pris du bon temps avant la compétition

Si certains préparent leur Coupe du Monde avec des parties de Mario Kart ou des Uno, d'autres semblent plus inventifs.

Le magazine people TVNotas titre: "l'orgie de 24 heures" avec des photos pour expliquer la soirée des joueurs de l'équipe du Mexique. Actuellement en stage de préparation à Copenhague, les Mexicains affronteront le Danemark, samedi 9 juin, avant de s'envoler pour la Russie à l'occasion du Mondial. Elle a eu lieu samedi soir à Mexico. Juste après la victoire 1-0 du Mexique face à l'Ecosse, en match de préparation pour le Mondial.

La Fédération mexicaine de football a cependant annoncé qu'elle ne prendrait aucune sanction à l'encontre de ces joueurs car ils n'ont "manqué aucun entraînement" et que cette fête a été organisée "sur leur temps libre" a expliqué à la presse Guillermo Cantu, le secrétaire général de la Fédération mexicaine. "Un jour de congé, c'est un jour de congé, ce sont les risques que l'on prend avec la liberté", a-t-il estimé. Pour cette orgie qui a durée environ 24 heures, neuf noms ont été retenus par les médias locaux dont parmis eux: Guillermo Ochoa, Raul Jimenez, les frères Jonathan et Giovani dos Santos, Carlos Salcedo et Marco Fabian.

Malgré cela, les joueurs impliqués dans cette affaire ne seront pas sanctionnés.

Les Mexicains sont-ils coutumiers du fait?

L'équipe mexicaine avait déjà été confrontée à ce genre de polémique, comme en septembre 2010, où plusieurs joueurs avaient pris part à une "fête" à caractère sexuel après un match amical. Tous les participants avaient écopé d'une amende, et deux joueurs avaient été suspendus six mois. En juin 2011, peu de temps avant un voyage en Argentine pour prendre part à la Copa America, des joueurs mexicains avaient également eu recours à des prostituées à Quito, en Equateur. Ils avaient à nouveau reçu une amende, accompagnée d'une suspension de six mois d'équipe nationale.

Dernières nouvelles