Trump ne veut plus des Eagles à la Maison Blanche

Rodney Mc Leod et Malcolm Jenkins brandissent le poing en l'air pendant l'hymne national

Rodney Mc Leod et Malcolm Jenkins brandissent le poing en l'air pendant l'hymne national

Selon un rapport de la Maison Blanche, étaient présents le vice-président Mike Pence, le beau-fils de Trump, Jared Kushner et quelques autres membres du cabinet, ainsi que des ambassadeurs d'Arabie Saoudite, des Emirats Arabes Unis, de Tunisie, du Koweït, d'Indonésie Jordanie, ainsi que des représentants de la Turquie et d'autres pays à majorité musulmane.

Les joueurs de football américain ne sont pas seuls et ils ont reçu le soutien des stars de Cleveland et Golden State qui disputent actuellement la finale du Championnat NBA. "Il y a tellement de choses auxquelles nous croyons en tant qu'Américains qu'il ne représente pas (.) Tant qu'il sera en poste, ce genre de choses continuera à se passer", a-t-il ajouté.

Les Warriors de Golde State, champions en titre de la NBA, avaient boycotté Donald Trump en 2017, et ce dernier avait retiré leur invitation à la Maison-Blanche. Et aux Etats-Unis, cela se mélange parfois mal. Notamment avec Donald Trump, président actuel des USA, et les joueurs de football américain, en conflit ouvert depuis que certains joueurs mettent un genou à terre lors de l'hymne américain en signe de protestation envers les violences raciales dans le pays. Les joueurs devaient y rencontrer Donald Trump, comme le veut la coutume. Virés! " avait-il déclaré.

La communauté musulmane entretient des relations tendues avec Donald Trump, qui, au début de sa campagne, avait proposé -à la stupéfaction générale- de fermer temporairement l'accès aux Etats-Unis aux musulmans.

" Il y aura environ 30 à 40 invités", a indiqué Sarah Sanders, porte-parole de l'exécutif américain, sans autres précisions.

Le maire de Philadelphie, Jim Kenney, s'est aussi joint à la discussion, en suggérant que c'est le patriotisme du président Trump qui devrait être remis en question.

La NFL a récemment annoncé une nouvelle politique obligeant les joueurs à se lever pendant l'hymne national, s'ils sont sur le terrain avant le match.

L'Association des joueurs de la NFL conteste cette mesure, perçue comme une victoire pour Donald Trump.

Dernières nouvelles