L’Argentine recourt au FMI contre une cure d’austérité

L'Argentine trouve un accord avec le FMI

L’Argentine recourt au FMI contre une cure d’austérité

Nicolas Dujovne, ministre argentin du Trésor: "Cette aide est onze fois supérieure au montant de notre quota au FMI, et cela montre le soutien dont bénéficie l'Argentine auprès de la Communauté internationale".

LE FIGARO. - Que pensez-vous de la décision du gouvernement argentin de solliciter le Fonds monétaire international (FMI)?

Le gouvernement argentin a demandé l'assistance du FMI le 8 mai pour tenter d'éviter une nouvelle crise financière qui avait contraint la banque centrale à porter son taux d'intérêt directeur à 40%, un record mondial. L'accord doit encore être approuvé par le conseil d'administration de l'institution dirigée par Christine Lagarde.

L'Argentine, troisième économie d'Amérique latine qui souffre notamment d'un déficit budgétaire élevé, négocie un accord de confirmation (Stand-By agreement) avec un accès exceptionnel pour soutenir son programme économique.

"Le plan économique du gouvernement argentin comprend un rééquilibrage de la situation budgétaire".

Le ministre argentin a précisé que l'Argentine s'était fixée comme objectif une inflation de 17 % pour 2019, 13 % pour 2020 et 9 % pour 2021.

L'accord révise l'objectif de déficit budgétaire, avant paiement de la dette, à 2,7% du PIB en 2018, contre 3,2%¨prévu précédemment. Le déficit budgétaire est passé de 6 à 3,9% du PIB en deux ans de gestion de M. Macri, arrivé au pouvoir fin 2015.

L'économiste Carlos Fara souligne que le gouvernement devra veiller à ce que "ne s'installe pas une récession féroce".

Après une croissance de 2,8% en 2017, la prévision d'augmentation du PIB pour 2018 est d'environ 1,8%, alors que les autorités tablaient initialement sur 3%. L'inflation est repartie de plus belle en 2018, plus de 10% depuis le début de l'année, et gouvernement freine les augmentations de salaire.

Dernières nouvelles