Le cortège de Kim Jong-un "parade" à Singapour (vidéo)

Trump et Kim affûtent leur stratégie - Monde

Le cortège de Kim Jong-un "parade" à Singapour (vidéo)

En Corée du Nord, les médias officiels ont largement couvert les deux sommets de Kim Jong-un avec le président sud-coréen, ainsi que la visite du secrétaire d'État américain Mike Pompeo à Pyongyang, ce qui soulève l'intérêt intense de la population.

Les vidéos ci-dessous, mise en ligne par The Straits Times, montrent le cortège du leader nord-coréen s'approcher de l'hôtel St. Regis, où Kim Jong-un et sa délégation seront accueillis tout au long de la visite. Avant d'estimer que le président américain s'était désolidarisé de l'accord final pour ne pas "montrer de faiblesse" avant son sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.

On en sait davantage sur les motifs qui ont poussé Donald Trump à saborder d'un tweet le texte de compromis du G7 auquel il avait pourtant donné son accord. Pyongyang s'est déclaré favorable à une dénucléarisation de la péninsule, mais cette formule très vague laisse la place à d'innombrables interprétations. La détente amorcée en janvier fascine en effet les Nord-Coréens.

Trump et Kim affûtent leur stratégie - Monde
Le cortège de Kim Jong-un "parade" à Singapour (vidéo)

"J'ai l'impression que Kim Jong Un veut faire quelque chose d'important pour son peuple, et il en a l'opportunité", a-t-il lancé, voyant dans la rencontre "une occasion unique (.) qui ne se représentera jamais". L'ex-coéquipier de Michael Jordan aux Chicago Bulls s'est rendu cinq fois à Pyongyang depuis l'arrivée au pouvoir de Kim, grand fan de basket, qu'il appelle son "ami pour la vie".

La décision de Donald Trump a provoqué une série de réactions très négatives chez ses partenaires.

Au-delà de la photo du président américain, 71 ans, et du dirigeant nord-coréen, de plus de 30 ans son cadet, inimaginable il y a quelques mois encore lorsqu'ils étaient engagés dans une inquiétante surenchère verbale, un énorme point d'interrogation pèse sur l'issue de ce tête-à-tête que le monde entier observera mardi à la loupe.

Dernières nouvelles