Avions moyen-courrier CSeries: Airbus et Bombardier finalisent leur alliance

Airbus et Bombardier concluent leur partenariat sur le CSeries

Le partenariat avec Airbus pour la C Series effectif le 1er juillet

"Disposant de toutes les autorisations règlementaires requises, Airbus SE, Bombardier Inc et Investissement Québec (IQ) sont parvenus à un accord pour que leur partenariat sur le CSeries entre en vigueur à partir du 1er juillet 2018", lit-on dans un communiqué de Bombardier et d'Airbus. "Cette gamme d'appareils est bien placée pour conquérir une large part du marché de 6 000 avions dont les sociétés estiment avoir besoin au cours des 20 prochaines années", ont annoncé les deux avionneurs hier, partenaires dans cette opération avec la société publique d'investissement du Québec. Depuis, Airbus détient 50,01 % du C Series, Bombardier a vu sa participation baisser à environ 31 %, et le gouvernement du Québec à 19 %.

Avec cet accord de partenariat, et les performances de ces avions largement éprouvés en service, les parties s'attendent à une demande accrue, nécessitant la création d'une deuxième chaîne d'assemblage final du C Series à Mobile, en Alabama, afin de servir les clients américains.

Airbus, au contraire, sera en mesure de lui assurer de nouvelles opportunités en proposant notamment des offres groupées avec ses propres avions et devrait utiliser sa puissance commerciale pour réduire nettement le prix d'achat des composants, tout en améliorant le rendement de la production. "Ce partenariat fait de Montréal le plus grand centre de recherche et développement d'Airbus hors de l'Europe, ce qui représente de nombreuses possibilités pour toute notre industrie aérospatiale".

Le programme C Series poursuit sa montée en cadence. Après 17 avions livrés en 2017 l'objectif est de doubler les livraisons en 2018.

Dernières nouvelles