Médine. Lever de boucliers sont la venue du rappeur au Bataclan

Le rappeur Médine en concert en 2017

Le rappeur Médine en concert en 2017

Le rappeur Médine dont la venue en concert, les 19 et 20 octobre au Bataclan, est contestée.

Faits diversLe rappeur avait fait polémique avec son titre Don't Laïk paru une semaine avant l'attentat contre Charlie Hebdo.

"Au #Bataclan, la barbarie islamiste a coûté la vie à 90 de nos compatriotes". Le député LR des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti, évoque " une insulte insupportable à la mémoire des victimes du 13 novembre 2015 " et demande à Emmanuel Macron d'interdire ces concerts. "Le sénateur LR de Vendée, Bruno Retailleau, dénonce une " provocation inadmissible ". "Sacrilège pour les victimes, déshonneur pour la France", s'est offusqué sur Twitter le président des Républicains, Laurent Wauquiez. "Je me revendique de cet esprit outrancier, satirique au nom de la liberté d'expression pour pouvoir blasphémer une valeur lorsqu'elle est dévoyée", s'était défendu Médine dans l'hebdomadaire français Les Inrocks, peu après la sortie de son titre polémique.

Dernières nouvelles