Microsoft plonge un data center dans l'océan Atlantique

Volcan Kilauea la lave approche une usine géothermique à Hawa

Monde Volcan Kilauea la lave approche une usine géothermique à Hawaï High-tech Données personnelles: un nouveau scandale pour Facebook

Microsoft s'est lancé dans un pari fou.

L'équipe Project Natick de Microsoft passera l'année prochaine à suivre de près les performances du datacenter, et si tout se déroule comme prévu, il sera opérationnel pendant cinq ans avant de faire l'objet d'une maintenance. Il a été assemblé et testé en France.

Par ailleurs, nous ne sommes pas sans savoir que les data center sont de véritables chaudières! Pour fonctionner, un câble sous-marin achemine l'électricité produite par un réseau d'énergie éolienne et marémotrice de l'archipel vers le centre de données et transporte les données des serveurs vers le rivage. Ce qui change dans tout cela, ce sont tous les éléments liés au refroidissement des serveurs. Les technologies, la logistique et les coûts directs sont nettement réduits grâce à cette immersion dans l'eau.

Microsoft a fait appel à Naval Group pour le caisson protecteur. C'est le constructeur naval qui a conçu et mis en œuvre le cylindre dans lequel est inséré le centre de données. Il est directement inspiré des installations sous-marines.

La demande d'hébergement cloud est actuellement de plus en plus forte. L'objectif de la seconde phase consiste notamment à concrétiser le projet d'alimentation du prototype à partir d'une source d'énergie renouvelable voisine, ainsi qu'à tester la modularité des structures pour des datacenters plus grands, les containers étant pensés pour être agréger les uns aux autres.

Retrouvez cet article sur AtlanticoData centers: mais où se trouve ce fameux nuage où Google stocke toutes vos données?

Dernières nouvelles