Rémy Grosso à l’hôpital pour des examens — XV de France

Alizé Cornet

Rugby : double fracture au visage, dont une au sinus pour le Clermontois Rémy Grosso

"Hier, j'avais dit qu'il me paraissait dangereux et illicite. Mais je crois que c'est accidentel", a ainsi déclaré Brunel, ajoutant: "Même si, dans la même veine, je trouve que le carton jaune de Gabrillagues est dur". "C'est mon point de vue".

"Rémy, j'espère vraiment que tu te remets bien, a commencé le joueur de 26 ans qui a associé à son texte une photo de Grosso". C'était un match physique et mon intention n'était pas de te blesser. Victime d'une charge spectaculaire de la part d'Ofa Tu'ungafasi, l'ailier clermontois a dû sortir du terrain, victime d'une fracture du sinus frontal et ethmoïdal, qui "nécessite une période de soins et d'observation avant d'envisager son retour en France", comme la précise le communiqué de la Fédération française de rugby. "A bientôt". Une fois le feu vert du staff médical, Rémy Grosso pourra rentrer en France.

Grosso, auteur du seul essai français (7e), a été remplacé à la 59e minute par Gaël Fickou après avoir été pris en tenaille par un double plaquage du troisième ligne Sam Cane et du pilier droit Ofa Tuungafasi, épaule dans la tête, sanctionné d'une pénalité.

Les deux autres test-matches contre les All Blacks auront lieu samedi prochain à Wellington puis le 23 juin à Dunedin. Mais l'ailier ou arrière du Stade Français, qui s'est entraîné avec les Bleus pour pallier l'arrivée tardive de Benjamin Fall (mobilisé par la finale du Top 14, disputée le 2 juin), rejoindra mardi les Barbarians français, également en tournée en Nouvelle-Zélande et peu fournis à l'aile et à l'arrière, a indiqué Brunel. Ces derniers, réserve officielle du XV de France, affrontent les Crusaders vendredi prochain à Christchurch puis les Highlanders le 22 juin à Invercargill.

Dernières nouvelles