Un navire avec 600 migrants à son bord se cherche un port

Refus par Rome d'accueillir des migrants

Le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan à l'Assemblée nationale le 5 juin 2018

L'Italie a donc fait savoir ce dimanche, selon un officiel italien anonyme cité par l'agence Reuters, qu'elle refusait l'accès de tous ses ports au bateau ambulance de l'association SOS Méditerranée.

Selon l'ONG, jointe par Nice-Matin, l'Aquarius navigue actuellement au large de Malte, avec 629 personnes à son bord. Des migrants sauvés de la noyade lors d'une série de six périlleux sauvetage, dans la nuit de samedi à dimanche, au large de la Libye.

L'ONG française a précisé que parmi eux se trouvaient 123 mineurs isolés, 11 petits enfants et sept femmes enceintes.

SOS Méditerranée indique ne pas avoir été officiellement prévenue de cette décision par les autorités italiennes, mais l'avoir appris par les medias transalpins.

L'un des bateaux de sauvetage de migrants de l'ONG SOS Méditerranée, le 23 août 2017.

Rome a reproché à La Valette d'avoir refusé de porter assistance au Seefuchs et aux 126 migrants à son bord. Le navire de l'ONG allemande Sea-Watch a finalement été autorisé à accoster samedi dans le port sicilien de Pozzallo. "Malte ne recevra pas le navire en question dans ses ports". Le Premier ministre a affirmé "que Malte agit en pleine conformité avec ses obligations internationales". Le navire de SOS Méditerranée est pour l'heure bloqué entre Malte et la Sicile. L'île méditerranéenne réagit à la demande présentée plus tôt par le gouvernement italien dans un communiqué conjoint du ministre de l'intérieur Matteo Salvini et du ministre des infrastructures et des transports Danilo Toninelli, responsable de la surveillance des côtes italiennes. Un porte-parole maltais a argué que les sauvetages opérés par L'Aquarius ont eu lieu dans la zone de recherche et de sauvetage libyenne et dépendent du centre de coordination des secours de Rome. Face à ce constat, Giuseppe Conte a annoncé que l'Italie avait envoyé deux patrouilleurs avec des médecins à bord "prêts à intervenir et à protéger la santé de toute personne se trouvant à bord de l'Aquarius qui pourrait en avoir besoin".

Le différend de l'Italie avec Malte a commencé lorsque Matteo Salvini a accusé vendredi le gouvernement maltais de ne pas prendre sa part dans le secours et l'accueil des migrants. Joseph Muscat s'est entretenu au téléphone avec le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte. Et peu après son entrée en fonctions, il a déclaré que "l'Italie et la Sicile ne peuvent être le camp de réfugiés de l'Europe".

"Si quiconque pense que nous n'allons pas bouger un muscle alors que nous subissons un autre été de débarquements, de débarquements et encore de débarquements, eh bien ce n'est pas ce que je vais faire", avait-il déclaré à des journalistes.

D'après le quotidien Corriere Della Sera, la lettre décrit La Valette comme "le port le plus sûr" pour accueillir ce bateau. "Naples est prête, sans argent, à sauver des vies", a-t-il déclaré.

Dernières nouvelles