L'Eure-et-Loir en vigilance orange jusqu'à lundi — Orages

La semaine dernière dans l’Eure les orages ont provoqué d’importants dégâts

La semaine dernière dans l’Eure les orages ont provoqué d’importants dégâts

La vigilance est maintenue par Météo-France pour l'Aisne, le Cher, l'Eure, l'Eure-et-Loir, l'Indre, Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher, le Loiret, la Seine-Maritime pour des risques d'orages ce lundi matin mais aussi dans l'après-midi.

Météo-France avait placé samedi jusqu'à 33 départements en région parisienne et dans l'ouest de l'Hexagone sous vigilance orange en raison des intempéries, qui ont causé quatre décès depuis le début de la semaine.

Le Calvados, les Côtes-d'Armor, l'Ille-et-Vilaine, la Manche, la Mayenne, l'Orne, le Maine-et-Loire et la Sarthe avaient été placés dès vendredi en vigilance orange.

Ces "violents orages sont susceptibles de provoquer localement des dégâts importants" et "des vies et des biens peuvent être, localement, mis en danger", prévient l'organisme de prévisions.

Les pompiers sont intervenus dimanche matin dans le Tarn-et-Garonne pour des toitures abîmées par des grêlons de la taille de " balles de ping-pong ". Ils sont tombés pendant la nuit alors que le département n'était pas encore en alerte orange, contrairement au Gers voisin. Une clinique de Saint-Avold a dû être évacuée en raison d'une montée des eaux au rez-de-chaussée et d'une coupure d'électricité. Partout dans les départements les plus touchés, les sapeurs-pompiers ont effectué des centaines d'interventions tout au long de la journée de lundi.

"Vingt personnes en hospitalisation de jour ont été prises en charge par leur famille, huit personnes en chirurgie ont été transférées vers les hôpitaux de Forbach et Sarreguemines, ainsi que onze mamans et douze bébés" en fin de journée, a expliqué le centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis) de la Moselle.

La semaine dernière dans l’Eure les orages ont provoqué d’importants dégâts
La semaine dernière dans l’Eure les orages ont provoqué d’importants dégâts

4 blessés - des enfants dont le bus s'est couché dans un fossé à Berthenay - et de nombreuses routes inondées, sur la ville de Tours (en particulier au Nord, vers le Beffroi, mais le tram n'a pas été stoppé) ou également en centre-ville (5cm d'eau à Clocheville, au service radiologie) ou encore vers la gare de St-Pierre-des-Corps et puis enfin dans l'Est du département avec plusieurs écoles qui ont dû fermer en Amboisie.

" Il y avait un torrent de boue qui encerclait l'école", raconte une habitante citée par le journal Ouest-France.

De fortes pluies sont attendues, pouvant entraîner des inondations.

"Évitez d'utiliser le téléphone et les appareils électriques".

13h00: La France a subi depuis mai plusieurs épisodes orageux très violents.

Le temps reste très agité sur une grande partie de la France. Le précédent record remontait à mai 2009, qui fut alors secoué par 84.000 impacts.

Dernières nouvelles