Nordahl Lelandais : la gendarmerie lance deux nouveaux appels à témoins

Des véhicules de gendarmerie près du domicile des parents de Nordahl Lelandais le 6 juin 2018 à Domessin en Savoie

Des véhicules de gendarmerie près du domicile des parents de Nordahl Lelandais le 6 juin 2018 à Domessin en Savoie

L'emploi du temps de l'ancien militaire âgé d'une trentaine d'années et mis en examen dans les affaires Maëlys de Araujo et Arthur Noyer, est passé au crible dans de nombreux autres dossiers via la cellule Ariane.

Au départ, 900 disparitions dans 20 départements ont été exhumées. "Le premier appel à témoins concerne Nelly Balmain". Dans ces deux cas, la piste de Nordahl Lelandais est sérieusement étudiée. Des signalements effectués par la cellule Ariane, qui se consacre uniquement à retracer le parcours meurtrier de Nordahl Lelandais.

La gendarmerie relance lundi 11 juin deux appels à témoins concernant les disparitions inquiétantes d'un homme et d'une femme en 2011 et 2016 dans le département de la Drôme.

Concernant l'enquête sur la disparition d'Eric Foray, les enquêteurs avaient découvert dans le carnet d'adresse de Nordahl Lelandais le nom d'un membre de la famille du disparu.

Quelque 900 dossiers sont épluchés par les sept enquêteurs de la cellule Ariane qui passent au peigne fin le passé de Nordahl Lelandais et des cas de disparitions non-élucidées. Toutefois, " cette proximité géographique ne fait pas un rapprochement policier et ne permet d'incriminer personne " a prévenu Jean-Philippe Lecouffe. "En août 2011, cette femme de 29 ans avait quitté le domicile de ses parents à Saint-Jean-en-Royans (Drôme) pour ne jamais réapparaître", indique RTL.

Cet appel à témoins, c'est aussi d'une certaine manière un soulagement pour le compagnon d'Eric Foray.

VIdéo: Nordahl Lelandais mêlé à la disparition de Lucie Roux? Ce dernier, âgé de 47 ans a été vu pour la dernière fois le 16 septembre 2016 alors qu'il venait de quitter son domicile de Chatuzange-Le-Goubet (Drôme) à bord d'un véhicule Suzuki Grand Vitara de couleur beige. Pourtant, ils ont déterminé qu'il s'agissait d'un homonyme. "Ce que l'on cherche, c'est le petit détail qui va faire la différence", a expliqué le général Lecouffe à l'AFP. En effet, le général entend ne pas " susciter de faux espoirs " chez les familles des disparus.

Dernières nouvelles