Poutine demande au G7 d'arrêter son "babillage" et de coopérer

Le président russe Vladimir Poutine a ironisé dimanche 10 juin 2018 sur le “babillage” des pays du G7 les appelant à “une vraie coopération”

Le président russe Vladimir Poutine a ironisé dimanche 10 juin 2018 sur le “babillage” des pays du G7 les appelant à “une vraie coopération”

"C'est vrai", a ajouté le président russe.

"Tout cela me donne des raisons de croire que le dialogue peut être constructif" avec Donald Trump, a affirmé M. Poutine. Ces propos annoncés par le kremlin interviennent au lendemain des déclarations, vendredi, du président Trump appelant ses homologues du G7 à envisager la réintégration de la Russie dans cette instance. "Parce que nous devrions avoir la Russie à la table des négociations", a-t-il déclaré dans un tweet avant son départ pour le Canada où il doit participer au sommet du G7 à La Malbaie (Québec).

Les quatre pays européens présents au G7, la France, l'Italie, l'Allemagne et la Grande-Bretagne, s'y sont dits parfaitement opposés.

Le président russe Vladimir Poutine a ironisé dimanche 10 juin 2018 sur le “babillage” des pays du G7 les appelant à “une vraie coopération”
Le président russe Vladimir Poutine a ironisé dimanche 10 juin 2018 sur le “babillage” des pays du G7 les appelant à “une vraie coopération”

La Chine est prête à renforcer la synergie entre l'initiative "la Ceinture et la Route" et l'Union économique eurasienne, à élargir l'étendue du commerce bilatéral, et à promouvoir sans cesse les projets de coopération pétrolière et gazière, a indiqué M. Li, lors de sa rencontre avec M. Poutine au Grand Palais du Peuple.

En dépit des sanctions européennes contre la Russie, l'Autriche est restée proche de Moscou et, à l'inverse de plusieurs autres pays européens, n'a pas expulsé de diplomate russe à la suite de l'empoisonnement en mars au Royaume-Uni d'un ancien agent secret russe et de sa fille.

L'agence de presse américaine "Associated Press" a rapporté, citant Poutine, qu'il "est d'accord avec Trump d'avoir exprimé sa préoccupation face à la nouvelle course à l'armement, ajoutant qu'il faut une révision globale pour remédier à cette question".

Dernières nouvelles