Tennis - Roland-Garros : un Rafael Nadal expéditif

Edition numérique des abonnés

Roland-Garros: Mercredi? "Peut-être le jour où je pouvais battre Nadal", dit Schwartzman

Rafael Nadal, tenant du titre et vainqueur dix fois Porte-d'Auteuil, a éliminé Juan Martin Del Potro (ARG/tête de série n°5) au stade des demi-finales à Roland-Garros. La suite du match n'a été qu'un long monologue du Majorquin face à un "DelPo" résigné. "Quand vous ne saisissez pas votre chance contre le N.1 mondial, vous avez des problèmes, c'est ce qui s'est passé", a-t-il résumé à propos de sa demi-finale, sa deuxième à Paris, neuf ans après la première. Après avoir protégé son service lors de ce neuvième jeu, c'en était fait, à toutes fins pratiques, de del Potro.

Pour del Potro, il s'agissait d'une première participation aux demi-finales de Roland-Garros depuis 2009. Il a battu +Rafa+ à Madrid (en quarts de finale début mai, ndlr). L'Espagnol affrontera l'Autrichien Dominic Thiem qui a battu l'Italien Marco Cecchinato.

À Paris cette année, Nadal n'a perdu qu'un set - son premier depuis 2015 - pour se hisser en finale.

Thiem l'emporte en trois sets 7-5, 7-6 (12-10), 6-1.

Del Potro a par ailleurs rassuré sur sa hanche gauche, qu'il s'était visiblement bloquée en tout début de partie, sur une reprise d'appuis.

Au cours des deux dernières années, Nadal présente une fiche de 49-2 sur la terre battue.

L'Espagnol, seulement inquiété dans la première manche, n'a ensuite fait qu'une bouchée de l'Argentin, devant un court Central abasourdi par cette démonstration de force.

Peu de temps après, il se lançait des reproches, l'image même de l'exaspération provoquée par la ténacité de Nadal et ses brillants coups. Après avoir sauvé trois balles de set, il parvenait enfin à convertir sa cinquième occasion pour complètement écœurer le Sicilien - qui en balançait sa raquette sur son sac. Il est le deuxième autrichien à se qualifier pour une finale de Grand Chelem après Thomas Muster ici même en 1995.

Dernières nouvelles