En quête de rentabilité, Tesla licencie 9 % de ses effectifs

Elon Musk le 29 septembre 2017 à Adélaïde en AutrasliePlus

Elon Musk le 29 septembre 2017 à Adélaïde en AutrasliePlus

Tesla va supprimer environ 9% de ses effectifs afin de réduire les coûts et d'améliorer sa rentabilité sans mettre en danger la montée en puissance de la production de sa berline Model 3.

Cette réduction d'effectif doit permettre à l'entreprise automobile d'arrêter de consommer sa trésorerie pour produire ses voitures électriques et enfin devenir rentable.

Elon Musk rassure que la nouvelle mise à jour du logiciel de pilote automatique de Tesla, prévue pour le mois d'août, aidera à régler un certain nombre de problèmes. Dans un second post, il a expliqué qu'il avait dû passer "des coups de fil difficiles" pour licencier de "bons" employés mais a estimé que ces personnes retrouveraient un emploi rapidement. Avant d'ajouter: "Etant donné que Tesla n'a jamais dégagé un bénéfice annuel en presque 15 ans d'existence, les profits ne sont évidemment pas ce qui nous motive".

Dans ce message d'Elon Musk, il est indiqué que les licenciements ne se feront pas du côté de la production mais plutôt dans les services administratifs et que l'amélioration de la cadence de fabrication de la Model 3 reste une priorité pour l'entreprise.

Mais ce montant ne serait pas significatif, comparé à la vitesse à laquelle Tesla consomme sa trésorerie, a affirmé Gene Munster. À fin décembre dernier, l'entreprise américaine employait 37.543 salariés à temps plein, mais ses effectifs évoluent régulièrement en fonction de l'activité.

Il y a quelques semaines, Elon Musk indiquait que l'objectif des 5000 véhicules produits par semaine devrait être tenu d'ici la fin du deuxième trimestre, au prix de gros efforts pour optimiser la production.

Au premier trimestre, la trésorerie est restée dans le rouge et a présenté un déficit de 1 milliard de dollars.

Vous avez apprécié cet article?

Dernières nouvelles