Le courrier de Le Graët à Gaudin — Pelouse

Eyraud annonce du lourd sur le mercato

Eyraud annonce du lourd sur le mercato

"Notre position n'a pas varié, l'OM doit devenir l'opérateur du stade Vélodrome comme le sont la quasi-totalité des clubs de référence en Europe", a-t-il commencé par expliquer avant d'avancer nouveau sur le thème de la menace de la construction d'un nouveau stade pour accueillir Florian Thauvin et ses collègues. La Provence s'est procurée cette lettre et l'a publié ce lundi.

Désireux de revoir un "OM fort", Noël Le Graët n'a pas caché que l'état de la pelouse était clairement un facteur pour expliquer le peu de matches de l'équipe de France à Marseille. "Comme vous le savez, la pelouse est le terrain d'expression privilégié des joueurs".

Agacé par la manière dont se passent les discussions avec Arema pour l'exploitation de l'Orange Vélodrome, Jacques-Henri Eyraud a durci le ton dans les colonnes de Challenges.

"Pour lutter à armes égales avec les plus grands clubs européens, il est essentiel d'offrir aux joueurs, au public et aux diffuseurs, des conditions de jeu optimales et des infrastructures de très haute qualité, a ainsi fustigé l'ancien président de la Ligue. Je souhaitais attirer votre attention sur l'état déplorable de la pelouse du stade Orange Vélodrome tout au long de cette saison". Noël Le Graët a en tout cas par ailleurs laissé entendre que l'équipe de France pourrait devoir faire l'impasse sur le Stade Vélodrome lorsque la FFF décide de faire jouer les Bleus en province.

Le Graët a donc demandé à Jean-Claude Gaudin d'intervenir en personne pour qu'Arema, qui est la société qui gère l'exploitation de l'enceinte, " effectue les investissements nécessaires " au plus vite pour corriger le tir. Les Marseillais ne sont pas là pour assurer à un fonds de pension un rendement de 15 % sur son investissement, et ce n'est pas mon mandat.

Dernières nouvelles