Loire-Atlantique: Une quarantaine de tracteurs bloquent la raffinerie de Donges

La bioraffinerie de La Mède près de Marseille lundi 11 juin 2018/AFP

La bioraffinerie de La Mède près de Marseille lundi 11 juin 2018 AFP

Les agriculteurs ont décidé lundi à midi de lever le blocage de la bioraffinerie Total de La Mède, symbole de leur lutte contre l'importation de produits agricoles dont l'huile de palme, utilisée à partir de cet été sur le site, a annoncé le président de la FRSEA des Bouches-du-Rhône.

Une pénurie de carburant n'est toutefois pas à craindre dans l'immédiat, la France comptant au total sept raffineries en activité ainsi que 200 dépôts de carburant. "Ce dernier reprochait au Premier ministre de " handicaper gravement notre agriculture " et d' " imposer une concurrence déloyale aux producteurs de colza ". Il ont installé une tente, déversé de la terre devant l'entrée qu'ils bloquent également avec des tracteurs.

"Nous allons nous engager à l'échelle européenne à plafonner (.) en prenant les totaux de l'année 2017, le volume d'importation d'huile pour la diminuer petit à petit, sur une pente dans les prochaines années", a-t-il dit sur Europe 1.

Le mouvement des agriculteurs est observé avec intérêt par les ONG environnementales, d'ordinaire opposées à la FNSEA dans les dossiers phytosanitaires.

Les syndicats d'agriculteurs se sont mobilisés dimanche soir et lundi matin dans toute la France, afin de bloquer différentes raffineries pour manifester leur mécontentement.

Selon Stéphane Travert, "le gouvernement ne reviendra pas" sur l'autorisation donnée à Total d'importer de l'huile de palme pour alimenter sa bioraffinerie de La Mède, qui doit démarrer cet été.

"Nous ne pouvons pas nous aligner sur les cerises de Turquie, le blé canadien, le boeuf argentin ou l'huile de palme asiatique", avait-il constaté dans la matinée.

" Nous sommes là pour que le gouvernement comprenne l'exaspération. Malgré tout, le rouleau compresseur continue sans vraiment d'écoute".

Mais si le mouvement devait durer, la France dispose de stocks stratégiques de pétrole.

Les syndicats estiment avoir été en partie entendus par le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation Stéphane Travert, lors des négociations menées dans la nuit de mardi à mercredi, notamment sur les questions de concurrence. Aujourd'hui, ces blocages sont illégaux. Ils n'ont pas obtenu, en revanche, d'allègement de charges sur le travail des saisonniers. Les sites de Dunkerque (Nord) et de Donges (Loire-Atlantique) doivent fermer la marche lundi matin.

"Nous avons en France une filière de colza de qualité, que je soutiens pleinement, qui produit des huiles alimentaires et des tourteaux de colza. Biocarburant: on n'a pas investi pour importer ", pouvait-on aussi lire sur les pancartes des agriculteurs à Vatry.

Dernières nouvelles