Mort sans précédent des plus vieux baobabs d'Afrique

Disparition spectaculaire des plus vieux baobabs d’Afrique

Les baobabs millénaires d'Afrique se comptent maintenant sur les doigts d'une main

Capables d'atteindre un âge proche de 2.000 ans, les baobabs sont l'un des principaux emblèmes des savanes où ils se dressent fièrement et sont visibles à une distance de plusieurs kilomètres.

Au cours des 12 dernières années, neuf des treize plus vieux baobabs d'Afrique australe sont partiellement ou totalement morts.

Trois arbres célèbres en font partie à savoir celui du Zimbabwe appelé Panke qui affiche déjà 2.450 ans, le baobab le plus gros du monde avec un tronc de plus de 10 mètres de diamètres de l'Afrique du Sud y figure aussi, et enfin, le baobab Chapman au Botswana, qui est listé comme monument national. Sur les 60 spécimens étudiés par Adrian Patrut et son équipe entre 2005 et 2017, huit des treize plus grands baobabs sont totalement morts ou ont les parties les plus anciennes qui s'effondrent sur elles-mêmes depuis 2005. Des fragments dont ils ont ensuite défini l'âge à l'aide de la datation au carbone. Ils pouvaient être utilisés comme magasin, comme prison ou plus simplement comme arrêt de bus. Une fois que les nouveaux apparaissent, les anciens tiges et troncs ne font qu'un avec, permettant ainsi à l'arbre de vivre très longtemps. "Avant de commencer nos recherches, nous avions été informés de l'effondrement du baobab Grootboom en Namibie mais nous pensions que c'était un événement isolé", explique à l'AFP Adrian Patrut.

Avec le réchauffement climatique, les légumes pourraient devenir plus rares partout dans le monde, à moins que de nouvelles formes de culture soient mises en place et qu'on cultive des variétés de légumes plus résistantes, ont averti des chercheurs lundi. C'est ce que révèle une étude de la revue Nature Plants relayée par Le Figaro.

Un air plus chaud et des ressources amoindries en eau expliqueraient cette réduction de près d'un tiers des récoltes de légumes, qui sont cruciaux à une alimentation saine.

Le changement climatique en cause?

Dernières nouvelles