Fernando Hierro est le nouveau sélectionneur de l'Espagne — Officiel

Le sélectionneur de la Roja viré avant de débuter le Mondial? La folle rumeur qui agite l'Espagne

Changer d'entraîneur la veille de la Coupe du monde, la “bombe” de l'Espagne

Le président Rubiales a su, seulement 24 heures avant, que l'actuel sélectionneur avait signé avec le Real pour la saison prochaine.

Nous avons décidé de nous passer du sélectionneur. "Il ne peut pas faire les choses de cette manière et m'avertir si tard (...) La Fédération espagnole ne peut pas être mise au courant 5 minutes avant la sortie d'un communiqué", a poursuivi le président, qui a assuré ne pas "être au courant des négociations".

Coup de tonnerre à la tête de la sélection espagnole. C'est un professionnel intégral mais les formes ne sont pas correctes.

"Fernando Hierro assumera la charge de sélectionneur national à la Coupe du monde en Russie", écrit la RFEF dans un communiqué.

Le président de la Fédération a annoncé mercredi le départ immédiat de son sélectionneur, dont le transfert au Real Madrid a été officialisé mardi. En cause, son choix de rejoindre le Real Madrid après la Coupe du Monde.

Alors qu'il avait initialement prévu de payer la clause libératoire de 2 M€ sans faire de vague, le boss madrilène - qui va récupérer un technicien sans la moindre indemnité - laissera également la RFEF se débrouiller au moment de solder le contrat de Julen Lopetegui. "Mais nous avons une équipe magnifique et j'espère que nous gagnerons le Mondial", a-t-il ajouté. A la question de savoir qui allait succéder à Julen Lopetegui, Luis Rubiales a répondu qu'il n'y avait " pas encore de remplaçant ".

Florentino Perez se paie la Fédération espagnole!

"Hier a été le jour le plus triste de ma vie depuis la mort de ma mère, mais aujourd'hui c'est le jour le plus heureux", dixit l'intéressé, en larmes ce jeudi lors de sa présentation officielle aux commandes de la Maison blanche.

Luis Rubiales n'a pas caché que c'était " une situation très difficile " et que lui et les autres dirigeants étaient " tous affectés " par l'affaire Lopetegui qui fait grand bruit de l'autre côté des Pyrénées.

Si l'on en croit Don Balon, le Portugais estime que le Real commet la même erreur qu'avec Rafael Benitez en prenant un entraîneur en manque de succès au haut niveau en club.

Dernières nouvelles