Renault va doubler la production de la ZOE — Véhicules électriques

Le patron de Renault Carlos Ghosn le 25 avril 2016 au salon de l'Auto de Pékin

Renault adapte ses usines françaises à la voiture électrique

Le groupe Renault a bien l'intention de poursuivre ses efforts dans la démocratisation des véhicules électriques avec toujours la Renault ZOE en point d'orgue de son offre.

Dans son plan stratégique " Drive the future ", Renault prévoit, notamment, la fabrication de modèles électriques dans son usine de Douai à partir de 2021.

Plusieurs sites du constructeur sont ainsi validés ou confirmés pour soutenir cet effort. Dans le cadre de son accord social Cap 2020, signé début 2017, Renault s'était engagé à maintenir un certain niveau de production en France (plus de 710.000 véhicules par an).

L'ambition affichée dans le communiqué est de faire de la France " un pôle d'excellence du véhicule électrique de Renault dans l'alliance ". "Renault a indiqué prévoir " l'introduction à Douai d'une nouvelle plateforme électrique", issue de son alliance avec Nissan et Mitsubishi, pour créer un deuxième site de production Renault de véhicules électriques ". En Europe, Renault apparaît comme leader du marché avec la ZOE, qui s'est écoulée en 2017 à plus de 31 000 exemplaires. En charge de l'assemblage de l'utilitaire électrique Kangoo ZE, le site devrait bénéficier d'investissements pour assurer la production de la prochaine génération de Kangoo. En clair, les capacités de production à Flins passeront de 60 000 unités par an en 2018 à autour de 120 000, tandis que celles de Cléon grimperont à 240 000 en 2022, contre 80 000 à l'heure actuelle.

Renault annonce également un " triplement des capacités de production de moteurs électriques " à Cléon (Seine-Maritime) où il va introduire un moteur " de nouvelle génération " en 2021.

Renault a été avec son partenaire japonais Nissan un des pionniers des véhicules électriques, sous l'impulsion de son PDG, Carlos Ghosn. Une nouvelle plateforme de véhicules sera par ailleurs attribuée à Flins en 2019.

En 2017, Renault a affiché une hausse de 38 % de ses ventes de véhicules électriques en Europe. Ce contrat vise une multiplication par cinq des ventes de véhicules électriques d'ici à 2022 et un objectif de 100.000 bornes de recharge, avec un soutien financier de l'Etat.

Dernières nouvelles