La Fondation Trump poursuivie | États-Unis — Détournement de fonds

Donald Trump accusé d’avoir détourné l’argent de sa fondation

Donald Trump estime que ces accusations sont"ridicules.JEWEL SAMAD AFP

"En deux tweets, il a accusé les " démocrates véreux " qui dirigent l'État de New York de " tout faire pour l'attaquer en justice", grâce à " une fondation qui a engrangé 18,8 millions de dollars et a donné à des oeuvres caritatives un montant supérieur à ses gains, 19,2 millions de dollars ".

Une porte-parole de la Trump Organization, Amanda Miller, a elle aussi longuement dénoncé "les motivations politiques évidentes" du bureau de la procureure, rappelant qu'il n'avait jamais jugé nécessaire d'enquêter sur la puissante fondation dirigée par les Clinton, également située dans l'Etat de New York, comme le demandait Trump. La procureure a indiqué avoir assigné en justice le président et les trois enfants issus de son premier mariage, Donald Jr., Eric et Ivanka, tous trois membres du conseil de direction de fondation, pour "conduite illégale récurrente".

Le président américain a aussitôt réagi en qualifiant ces accusations de "ridicules".

Alors que la Fondation Trump fait l'objet d'une enquête depuis de nombreux mois, la procureure de l'Etat de New York a accusé jeudi Donald Trump d'avoir détourné de l'argent à des fins personnelles. Elle affirme que la fondation, à laquelle Donald Trump ne donnait plus d'argent depuis 2008, n'avait pas d'employé propre.

" Comme nos investigations l'ont révélé, la Fondation Trump était un peu plus qu'un chéquier pour les paiements de M. Trump ou de ses sociétés à des organisations à but non lucratif (...). Ce n'est pas comme cela que les fondations privées doivent fonctionner ", poursuit le communiqué.

Elle a lancé une action pour dissoudre la fondation et exiger la restitution de quelque 2,8 millions de dollars.

Elle cite aussi un paiement de 10.000 dollars pour le compte d'une association d'aide aux jeunes avec des difficultés d'apprentissage, qui aurait servi à payer une toile représentant Donald Trump. Il a aussi assuré qu'il ne réglerait pas cette affaire à l'amiable, comme il l'a fait dans le passé pour d'autres assignations contre lui au civil. Il avait ordonné à la fondation de cesser toutes ses activités de financement dans l'État de New York.

La procédure "vise à dissoudre la fondation et à interdire au président et à trois de ses enfants d'occuper des fonctions dans des organisations à but non lucratif", précise le quotidien.

Jeudi, il a contre-attaqué dès l'annonce de l'assignation, mettant en cause les motivations de la procureure à poursuivre cette affaire, et soulignant que même son prédecesseur pro-Hillary Clinton, Eric Schneiderman, "n'avait jamais eu le courage de poursuivre cette affaire ridicule". La dissolution comme la dispersion des fonds ont cependant été bloquées par l'enquête.

Dernières nouvelles