Air France. Le préavis de grève maintenu - Économie

La grève pourrait avoir lieu du 23 au 26 juin. AFP

La grève pourrait avoir lieu du 23 au 26 juin. AFP

Le conseil d'administration d'Air France-KLM a par ailleurs confirmé qu'il n'y avait pas "dans les circonstances présentes et dans l'attente de la mise en place d'une nouvelle gouvernance" de mandat pour une nouvelle négociation salariale. À l'issue d'un CE, ils ont annoncé qu'ils maintenaient leur préavis de grève du 23 au 26 juin.

Le nouveau PDG d'Air France-KLM devrait être choisi "dans l'idéal" avant le 15 juillet, a déclaré Anne-Marie Couderc, présidente non-exécutive du groupe depuis le départ de Jean-Marc Janaillac, dans un entretien aux Echos, paru sur le site du quotidien jeudi.

"Des discussions informelles ont été engagées par la direction d'Air France", a expliqué Mme Couderc, regrettant que l'intersyndicale "persiste à demander une augmentation générale des salaires qui est incompatible avec la stratégie de croissance du Groupe".

"On était extrêmement proche" d'un compromis, car l'intersyndicale réclamait "4%" et une nouvelle négociation salariale en 2019, a réagi auprès de l'AFP Philippe Evain, du syndicat de pilotes majoritaire SNPL, fustigeant des administrateurs "irresponsables" qui "soufflent sur les braises". La CGT a fait part dans un communiqué de sa "sidération et consternation" face à ce qu'elle qualifie de "véritable scandale".

Air France-KLM a indiqué que la direction a décidé de débloquer un " budget exceptionnel dès cet été " pour améliorer le quotidien des salariés. Il servira par exemple à la rénovation de locaux de piste à Orly ou à l'augmentation de la disponibilité des chambres de repos dans les locaux d'Air France pour les navigants.

La direction va en revanche "lancer une démarche étendue d'expression des salariés, qui débouchera sur des actions et des décisions concrètes à court et moyen terme", a-t-elle poursuivi. Le projet, dont le but est d'offrir un diagnostic complet à la future présidence de l'entreprise, sera animé par un comité de pilotage dans lequel M. Terner figurera aux côtés de représentants des salariés, de personnels volontaires et de personnalités extérieures comme Bruno Mettling, ancien DRH d'Orange notamment.

Dernières nouvelles