France : Une femme blesse deux personnes en criant "Allah Akbar"

Edition numérique des abonnés

Une femme blesse deux personnes au cutter à la Seyne-sur-mer en criant "Allah akbar" - LCI

"C'est apparement le fait isolé d'une personne avec des troubles psychiatriques avérés", a expliqué Bernard Marchal, ajoutant que cela "n'exclut pas qu'elle soit radicalisée".

Une femme a été placée en garde à vue dimanche à la Seyne-sur-mer (Var) après avoir blessé deux personnes au cutter à la caisse d'un supermarché en criant " Allah Akbar! ", a indiqué le procureur de la République de Toulon". "Nous ne savons pas encore si ces faits sont terroristes mais ils sont en tous cas terrorisants, car cet homme qui n'avait rien demandé s'est fait agresser à la caisse d'un supermarché", a estimé le procureur. Une caissière de ce supermarché, situé dans le quartier des Sablettes selon le quotidien local, a également été blessée plus légèrement.

L'auteure de l'agression était connue de la direction du Leclerc pour "invectiver régulièrement ses employés pour des motifs insignifiants", selon une source proche du dossier. "Il y a présomption de tentative d'assassinat, et d'apologie du crime à connotation terroriste", a indiqué le procureur.

Une expertise psychiatrique a été ordonné sur cette jeune femme titulaire d'une carte d'adulte handicapé physique à 80% en raison de problèmes à la hanche.

Une femme a agressé deux personnes au cutter dans un supermarché du Var. Cette dernière a été blessée près d'un oeil et le client a reçu des coups de cutter au thorax.

Toujours selon nos informations, l'auteure, une jeune femme née en 1994, est inconnue du renseignement territorial, mais connue des services de police pour des violences.

La PJ de Toulon a été saisie pour déterminer les circonstances et le contexte de cette agression. "Si la perquisition nous amenait à penser qu'elle a un lien avec Daech (Etat islamique) ou permettait de démontrer des prolongements territoriaux de son action, on pourrait envisager une saisine du parquet antiterroriste", a-t-il affirmé à l'AFP.

Dernières nouvelles