Voici le texte de l'accord commun — Sommet Trump-Kim

Trump se vante d'avoir

Monde Trump se vante d'avoir"largement résolu le problème nord-coréen Monde Intense activité diplomatique pour le sauvetage du sommet Trump-Kim

Après la rencontre historique entre les deux hommes le 12 Juin dernier, Donald Trump n'en finit plus de parler de cette rencontre comme ayant été l'occasion pour lui de "largement résoudre" le problème nord-coréen.

Interrogé devant la Maison-Blanche, le président américain Donald Trump est revenu sur sa rencontre avec le président nord-coréen, Kim Jong-Un.

Donald Trump a précisé hier devant la presse à la Maison blanche que c'est lui-même qui avait formulé cette proposition.

"Nous nous sommes rencontrés, nous avons eu des atomes crochus".

Le New York Times, qui relaie la réaction, rappelle qu'une étude estime à 340 le nombre de Nord-Coréens tués par Kim Jong-un depuis son arrivée au pouvoir en 2011. Donald Trump a souligné que la menace d'une guerre nucléaire avec Pyongyang avait longtemps été au sommet des préoccupations américaines, y compris lorsqu'il avait rencontré, alors fraîchement élu, son prédécesseur démocrate en novembre 2016. Il m'a dit que le plus gros problème des États-Unis, de loin, le problème le plus dangereux que nous avons jamais eu à cause du nucléaire, était la Corée du Nord", a-t-il rappelé avant d'ajouter: " J'ai résolu ce problème, ce problème est largement résolu. Le président Trump s'est engagé à fournir des garanties de sécurité à la RPDC et le président Kim Jong Un a réaffirmé son engagement ferme et inébranlable envers la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne.

Sur des images diffusées par la télévision de propagande nord-coréenne, on peut voir le président des Etats-Unis tendre la main au militaire, qui l'esquive pour faire un salut, que Donald Trump lui rend, avant que les deux hommes ne se serrent finalement la main.

Donald Trump veut encore faire parler de lui sur la scène internationale. "(.) Nous construisons une armée si puissante que personne ne va nous chercher des problèmes mais vous savez quoi, je veux ne jamais avoir à l'utiliser". Un nouveau message fort de celui qui, à la veille de son contact avec Kim Jong-Un [VIDEO], avait décidé de retirer sa signature de l'accord du G7, suite à des paroles déplacées de Justin Trudeau. "Je veux que mon peuple fasse la même chose", a-t-il ensuite ajouté.

Dernières nouvelles