Commerce mondial : escalade Chine-États-Unis après de nouvelles menaces de Trump

Etats-Unis: Donald Trump se vante d'avoir

KCNA VIA KNS AFP

"Une telle pratique de pression extrême et de chantage s'écarte du consensus trouvé par les deux parties à de multiples occasions et constitue une déception pour la communauté internationale", a-t-il encore souligné, réagissant à l'annonce de Donald Trump, qui se voulait une riposte aux représailles commerciales chinoises, elles-mêmes une réponse aux premières taxes américaines.

Le président américain avait auparavant indiqué avoir demandé au représentant au Commerce Robert Lighthizer d'identifier les produits chinois qui devront être soumis à cette nouvelle taxation.

Le Pentagone a confirmé lundi officiellement la suspension des prochaines manœuvres militaires conjointes américano-coréennes, annoncée unilatéralement la semaine dernière par le président américain Donald Trump. "Des mesures supplémentaires doivent être prises pour encourager la Chine à changer ses pratiques injustes et à ouvrir son marché aux biens américains", selon un communiqué transmis par la Maison Blanche.

Vendredi, la Maison Blanche avait annoncé des taxes douanières de 25% sur 50 milliards de dollars d'importations en provenance de Chine pour compenser le vol de la propriété intellectuelle et de technologies américaines. Ces mesures pourraient porter à 450 milliards la valeur des produits chinois taxés - soit la grande majorité des importations venues de Chine.

"Cette escalade dangereuse est l'ultime rappel que le Congrès doit intervenir et exercer son autorité sur la politique commerciale", a fustigé la National Retail Federation (NRF), un lobby de la distribution.

La tension commerciale inquiétait les places boursières mondiales, particulièrement en Chine, où Shanghai a clôturé en repli de près de 4%, à son plus bas niveau depuis septembre 2016, tandis que la Bourse de Shenzhen, deuxième place de Chine continentale a chuté de 5,77%.

Après avoir exigé en 2017 la renégociation du traité de libre-échange nord-américain (Aléna) qui lie les Etats-Unis au Canada et au Mexique, l'administration Trump a imposé le 1er juin des tarifs de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium de ces deux pays au nom de la défense de la sécurité nationale américaine. Soit un déficit de plus de 375 milliards.

"Elle peut lancer des enquêtes sur toutes les entreprises liées aux États-Unis, mais cela ne ferait que donner raison à Trump".

"Les relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine doivent être bien plus équitables", a-t-il martelé.

Aux Etats-Unis, la politique commerciale américaine suscite des inquiétudes chez les agriculteurs susceptibles d'être les plus durement touchés par les mesures chinoises.

Dernières nouvelles