Une chanteuse de la région meurt après avoir escaladé un pylône — Reims

Edition numérique des abonnés

Une chanteuse de 28 ans se suicide en escaladant un pylône électrique

"Sa disparition est considérée inquiétante car inhabituelle", commentait alors le parquet, en expliquant que de nombreuses forces de l'ordre avaient été dépêchées pour retrouver la chanteuse de folk franco-britannique.

Un peu plus tard dans la soirée, la mort de la jeune fille de 28 ans était confirmée puisque son corps reposait rue de la Victoire, à Reims, sur le site d'Enedis - anciennement ERDF -. Selon les informations du quotidien L'Union, "La jeune femme serait morte électrocutée avoir grimpé sur un pylône. D'après les constatations, il s'agit manifestement d'un suicide", précisent nos confères.

Née de père anglais et de mère française, Paulette Wright a vécu son enfance à Bayonville, près de Vouziers dans les Ardennes. La police nationale avait lancé un appel à témoin le jour même, le lendemain du signalement de sa disparition par ses proches. France 3 Grand Est écrit également sur son site qu'elle aurait volontairement escaladé le pylône.

Si le nom de Paulette Wright vous est inconnu, l'artiste a pourtant sorti From One to Another, un magnifique album de cinq titres, en 2016. Elle avait fait la première partie de Yodelice sur scène en 2013.

Dernières nouvelles