Disney relève les enchères sur 21st century Fox

Suzanne Scott devient la première femme à la tête de Fox News

Culture Suzanne Scott devient la première femme à la tête de Fox News Monde Donald Trump reste inflexible sur les séparations d'enfants migrants

Mais loin de s'avouer vaincue, l'entreprise de Mickey vient de faire une contreproposition hallucinante: 71,3 milliards de dollars viennent d'être proposés, dont environ la moitié est en numéraire et l'autre moitié en actions. Autrement dit, la société a le soutien de Rupert Murdoch et de ses deux fils, Lachlan et James, qui sont les principaux actionnaires et dirigeants de 21st Century Fox. Cette dernière contrait elle-même une première offre de Disney de 52,4 milliards.

Pour convaincre les autres actionnaires, qui doivent encore donner leur accord, Disney indique que l'opération sera configurée de telle sorte qu'ils n'auront pas à payer d'impôts sur l'argent qu'ils vont recevoir en cédant leurs titres.

Disney est prêt à engager un bras de fer financier avec Comcast pour mettre la main sur plusieurs actifs de la 21st Century Fox, dans le cinéma et la télévision. On apprend aujourd'hui que la Fox a décliné cette offre, sans doute motivée par la nouvelle proposition de Disney; le géant américain, qui détient les licences Disney, Pixar, Star Wars et Marvel (ouf!) a en effet déposé 70 milliards sur la table, un montant colossal qui se répartit entre du cash et des gros stocks d'actions.

La bataille pour le contrôle de Fox symbolise le bouleversement en cours du secteur des médias aux États-Unis, les groupes traditionnels cherchant à se renforcer face à la puissance des géants technologiques, comme Google, Netflix ou Amazon. Comcast avait déjà tenté de racheter ces actifs en 2017, mais Fox lui avait préféré Disney, jugeant son offre moins risquée d'un point de vue des lois de la concurrence, en particulier parce que le gouvernement venait de décider de tenter de bloquer le rachat de Time Warner par AT&T.

Dernières nouvelles