Entente cordiale entre Xi Jinping et Kim Jong-un

Xi Jinping appelle Kim Jong Un, en visite à Pékin, à

« Un retrait des troupes américaines de Corée du Sud laisserait à la Chine une plus grande liberté géostratégique »

La Chine et les Etats-Unis souhaitent tous deux voir une péninsule coréenne dénucléarisée, mais Pékin craint que le rapprochement américano-nord-coréen ne se fasse à ses dépens, un scénario qui menacerait ses intérêts économiques et sécuritaires dans la région.

C'est la troisième visite que le leader nord-coréen Kim Jong-Un effectue en Chine.

"Nous nous attendons à ce que la Chine joue un rôle positif pour achever de manière stable le processus de dénucléarisation", a déclaré Kim Eui-keum, le porte-parole du président Moon Jae-in, pour qui cette troisième visite de M. Kim Jong Un en Chine est un pas en avant vers la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Un signe qu'elle conserve une influence déterminante.

"Concrétiser" les résultats du sommet de Singapour. En effet, le Chef de Pyongyang tente depuis l'annonce de sa rencontre avec Donald Trump d'obtenir un soutien sans faille de la Chine de Xi Jinping. Pyongyang reprochait à son allié d'appliquer les sanctions internationales destinées à convaincre la Corée du Nord d'abandonner son programme nucléaire. La chaîne CCTV a montré des images de Kim Jong Un et Xi Jinping assistant au Palais du peuple à Pékin à une cérémonie d'accueil menée par une garde d'honneur militaire.

Pour célébrer la nouvelle amitié qui lie les deux pays, La Corée du Nord a pris des mesures en faveur des Etats-Unis.

"Les derniers entretiens de Kim avec Xi l'ont rassuré sur le fait que la Chine soutient la RPDC alors qu'elle se concentre désormais sur le développement économique", écrit le journal.

Shin Bum-cheol, chercheur à l'Asan Institute for Policy Studies, un centre de réflexion basé à Séoul, estime que les deux dirigeants ont certainement trouvé un "terrain d'entente" après le sommet Kim-Trump.

La Corée du Nord est "une carte importante à jouer" pour la Chine dans ses négociations avec les Etats-Unis alors qu'une guerre commerciale entre Beijing et Washington se présage.

De hauts responsables nord-coréens se sont également rendus en Chine récemment afin de se renseigner sur ses réformes économiques.

Dernières nouvelles