Apple et Samsung ont trouvé un accord amiable — Guerre des brevets

Samsung a-t-il finalement copié Apple? Les deux géants ont soldé leur vieille querelle

Apple vs Samsung : la fin de sept ans de guerre des brevets

Apple et Samsung ont conclu un accord à l'amiable pour en finir avec leur guerre des brevets, démarrée en 2011. En mai dernier, Samsung avait été condamné à verser 539 millions de dollars à Apple après lui avoir déjà payé 399 millions. "Mais ça n'a pas été facile à prouver, ni d'utiliser cette affaire pour empêcher Samsung de sortir de nouveaux produits". "Apple a initié la révolution du smartphone avec l'iPhone et c'est un fait que Samsung a copié de manière flagrante notre design ". "Pour se distinguer, Apple utilise d'autres caractéristiques comme la couleur de la coque ou les matériaux".

Les détails de l'accord n'ont pas été dévoilés.

"Le tribunal a été informé par les parties que l'action en justice [.] avait été soldée, toutes les procédures [.] en cours dans ce dossier sont en conséquence terminées", a écrit la juge fédérale Lucy Koh, précisant que les deux groupes renonçaient aussi à engager de nouvelles poursuites sur ce thème.

Comme l'indique le site américain The Verge, en mai 2018 lorsque le verdict de la condamnation de Samsung a été prononcé par le tribunal californien, Apple avait insisté sur le fait que cette affaire n'était pas "qu'une histoire d'argent". Avec cet accord, amiable, aucune des deux parties ne peut finalement se prévaloir d'une victoire.

Leur désaccord remonte jusqu'à la Cour suprême des Etats-Unis qui, en 2016, annule la sanction de 400 millions de dollars et renvoie le dossier devant le système judiciaire ordinaire.

De son côté, Samsung avait mis en avant la violation par Apple de brevets comme pour des technologies de connexion sans fil, sans quoi " Apple n'aurait jamais réussi dans l'industrie des télécommunications mobiles.

"Il s'agit de brevets d'affichage, on n'est pas dans le coeur du circuit intégré", constate Didier Patry, directeur général de France Brevets.

Les circuits intégrés des iPhone sont en effet fabriqués par des fournisseurs extérieurs. dont Samsung. "Apple veut pouvoir mieux contrôler son fournisseur", ajoute-t-il.

"Le but de ces affaires est de récupérer des redevances, comme dans les procès engagés contre Qualcomm, mais c'est aussi un jeu de pouvoir [.] dans la relation entre fournisseurs/concurrents", confirme Annette Zimmermann.

Cette conclusion sans panache de la querelle du design signale aussi un tournant sur le marché des téléphones.

Dernières nouvelles