Migrants: Angela Merkel se donne de l’air en Allemagne

Merkel : la chute finale ou le plan B des nationalistes ?

Sommet européen : Merkel sous pression face à la question des migrants

"Sur toutes les questions, notamment la politique migratoire, nous avons une situation très tendue au sein de la coalition (.) Il n'est pas satisfaisant que cette semaine nous soyons dans une impasse et on ne sait pas ce qui va se passer", a dit Andrea Nahles.

Invitée à dire si elle se préparait à de nouvelles élections lors d'une entrevue à la chaîne ARD, la cheffe du SPD a répondu: " Je ne sais pas.

Jeudi, elle s'exprime devant le Bundestag avant de se rendre à Bruxelles à un sommet crucial des chefs d'Etat et de gouvernement européens. Face aux "mouvements secondaires" de migrants arrivant an Allemagne alors que leur dossier devrait être traité dans les pays de première entrée dans l'Union (souvent l'Italie, la Grèce ou l'Espagne), le président de la CSU, le ministre allemand de l'Intérieur Horst Seehofer, a menacé de refouler ces migrants dès la semaine prochaine à la frontière allemande, ce qui ne manquerait pas de provoquer une crise gouvernementale. Cela pourrait conduire à un éclatement de la coalition au pouvoir depuis seulement trois mois à Berlin car la chancelière refuse pour l'instant toute initiative unilatérale de l'Allemagne.

"Parce qu'il n'est pas juste que tous ces gens se rendent en Allemagne, si nous considérons qu'il s'agit d'un problème européen", ajoute-t-il. Ce mardi soir, la chancelière et présidente de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) réunit un séminaire gouvernemental exceptionnel avec son alliée bavaroise (CSU), qui menace indirectement de faire exploser leur alliance historique, et le Parti social-démocrate (SPD). "C'est très sérieux, nous l'avons vu au cours des discussions, ce n'est pas quelque chose de petit, c'est quelque chose de central et important".

Dernières nouvelles