Google investit dans KaiOS, le système qui dope les feature-phones

Google investit dans KaiOS, le système qui dope les feature-phones

Google investit pour déployer ses services au-delà du smartphone

Il s'agit d'une société qui a conçu un système d'exploitation éponyme pour les téléphones multifonctions, qui comprend une gamme d'applications natives et d'autres services semblables à ceux d'un smartphone. C'est le pari de la start-up californienne Kai Technologies qui développe un système d'exploitation - nommé KaiOS - destiné aux téléphones portables non-tactiles. A l'instar de Firefox OS, KaiOS est basé sur les mêmes technologies web. Même si les smartphones ont le vent en poupe, le nombre de mobiles basiques vendus est loin d'être ridicule, avec (d'après TechCrunch) entre 450 et 500 millions d'appareils vendus en 2017.

Ce financement de 22 millions de dollars "va nous permettre d'accélérer le développement et le déploiement mondial des smart feature phones fonctionnant avec KaiOS ", a déclaré Sébastien Codeville, CEO français de KaiOS Technologies, cité dans un communiqué.

Google a très vite compris l'intérêt de la chose pour ses applications dans un marché colossal où le mobile est le premier support d'information mais où les smartphones sont encore minoritaires.

Mais ce n'est pas tout.

Dans le cadre de leur accord, KaiOS proposera donc des applications et services de la firme (Assistant, Maps, Search et YouTube) à ses utilisateurs. Joshi travaille pour l'initiative Next Billion Users de Google, dont le but est d'atteindre les nouveaux internautes dans les pays émergents comme l'Inde en adaptant les produits aux particularités de ces marchés. Il indique avoir " déjà livré plus de 30 millions de téléphones au Canada, aux États-Unis et en Inde grâce à des partenariats avec Sprint, AT&T, T-Mobile et Reliance Jio ". Ultra dominant sur le marché des smartphones (près de 80% des parts de marché), et pionnier sur les marchés émergents avec Android Go, la décision d'investir 22 millions de dollars dans KaiOS peut paraître incongrue. Né sur les cendres de Firefox OS, KaiOS devient un choix de prédilection pour certains constructeurs comme HMD (Nokia), TCL (sous la marque Alcatel) ou encore Micromax. Facebook n'y semble pas non plus indifférent, puisque la rumeur veut qu'une version de WhatsApp adaptée à KaiOS soit même en développement.

Dernières nouvelles