Né sans pénis, une greffe va lui permettre d'avoir des rapports sexuels

Andrew Wardle, un Britannique de 34 ans, va bientôt voir sa vie changer complètement.

C'est un problème de santé qui touche 1 homme sur 20 millions. Cela va me permettre de me sentir intégré à la société. Ce Britannique de 44 ans est en effet né sans cet organe sexuel à cause d'une maladie appelée exstrophie vésicale.

Cette pathologie très rare touche seulement un homme sur 20 millions et a pour conséquence un développement anormal de la vessie, comme l'a expliqué mardi 26 le Daily Mail. Il est né sans pénis et avec une seule testicule. Incapable d'avoir des relations sexuelles dites "normales", l'homme va pouvoir avoir son premier rapport sexuel grâce à la médecine. D'un coût de 57.000 euros, la greffe a été réalisée à partir de la propre peau du patient.

Son pénis artificiel sera pleinement opérationnel après six semaines. Une veine de sa cuisse a aussi été utilisée pour permettre l'irrigation des tissus de son pénis. Un réservoir de solution d'eau saline permet de gonfler le pénis et de simuler une érection. "En attendant, il va devoir supporter une érection permanente d'une dizaine de jours". Et ceci afin que les médecins s'assurent qu'il n'y ait aucun rejet.

Dernières nouvelles