Société Générale reprend certaines activités de Commerzbank

Les Echos

Les Echos

Les activités courtage actions et couverture de matières premières de Commerzbank en sont en revanche exclues.

La banque Société Générale a annoncé mardi avoir conclu un accord pour racheter les activités Equity Markets and Commodities (EMC) de l'établissement allemand Commerzbank, afin de se renforcer dans la banque de grande clientèle.

L'opération inclut les activités solutions d'investissement, produits de flux et gestion d'actifs de Commerzbank dans le monde entier, y compris les capacités associées en matière de tenue de marchés, de vente et de structuration.

Avec cette acquisition, Société Générale espère notamment consolider ses positions mondiales sur les dérivés et les solutions d'investissement sur l'ensemble des classes d'actifs, tout en enrichissant son offre de solutions de gestion active, notamment pour être en mesure de mieux répondre aux besoins de la clientèle institutionnelle allemande.

Commerzbank, qui emploie plus de 49.000 salariés a enregistré un chiffre d'affaires de 9,2 milliards d'euros l'an dernier.

Le directeur général délégué Séverin Cabannes a souligné la complémentarité des actifs et le "potentiel de synergies important". Société Générale est déjà le numéro deux européen dans les ETF.

La banque française prévoit d'obtenir les autorisations réglementaires au deuxième semestre 2018, l'intégration des activités se faisant de manière progressive à partir de la fin 2018.

Une fois ces activités pleinement intégrées, l'opération aurait un impact "positif" sur la rentabilité des fonds propres retraitée des survaleurs du groupe et un impact "limité" sur son ratio de solvabilité Core Tier One.

La réalisation de l'opération est soumise à la revue préalable des autorités fiscales, à son approbation par d'autres autorités compétentes, à la satisfaction des procédures requises vis-à-vis des partenaires sociaux ainsi qu'à la finalisation de la documentation juridique, a indiqué la Société Générale dans un communiqué.

Commerzbank a indiqué de son côté que cette cession va lui permettre de réduire ses coûts "d'au moins 200 millions d'euros d'ici à la fin 2020".

Dernières nouvelles