Boeing rachète la division aviation civile d'Embraer - Infos Reuters

LES NÉGOCIATIONS EMBRAER-BOEING SONT DANS LEUR PHASE FINALE

LES NÉGOCIATIONS EMBRAER-BOEING SONT DANS LEUR PHASE FINALE

Cette accord lance la création d'une co-entreprise incluant les activités d'Embraer dans les domaines de l'aviation commerciale et des services, ainsi que leur alignement stratégique sur les activités de développement commercial, de production, de commercialisation, et de gestion du cycle de vie de Boeing. Le 5 juillet, le géant américain et le constructeur brésilien ont rendu public un protocole d'accord portant sur la création d'un partenariat stratégique.

Une fois finalisée, cette coentreprise "dédiée à l'aviation commerciale" sera dirigée depuis le Brésil.

Selon le directeur du groupe d'études en management des entreprises en aéronautique à l'UQAM, Mehran Ebrahimi, le ciel pourrait devenir plus turbulent pour des appareils régionaux comme le CRJ et le Q400 étant donné qu'Embraer sera épaulée par Boeing. Si tout se déroule comme prévu, la transaction sera clôturée fin 2019, soit entre douze et dix-mois après l'exécution des accords définitifs.

"En formant ce partenariat stratégique, nous disposerons d'une position idéale pour apporter une valeur significative aux clients, aux employés et aux actionnaires des deux entreprises, ainsi qu'au Brésil et aux États-Unis", a commenté M. Muilenburg, cité dans le communiqué.

Troisième constructeur mondial avec près de 6 milliards de dollars de chiffre d'affaires et 16 000 employés, Embraer, privatisé en 1994, est un des joyaux industriels du Brésil avec non seulement une gamme d'avions civils, militaires, mais encore de jets d'affaires.

Toujours selon le quotidien, "les documents prévoient une association entre les deux groupes au sein d'une coentreprise, placée sous le contrôle de Boeing avec une participation minoritaire d'Embraer". Elle sera aussi entièrement intégrée à la chaîne générale de production et d'approvisionnement de Boeing. Boeing s'attend à ce que l'opération commence à générer des bénéfices à partir de 2020 et à ce que 150 millions de dollars de synergies puissent être réalisés chaque année trois ans après sa mise en place.

De plus, les deux compagnies ont convenu de créer une autre coentreprise pour promouvoir et développer de nouveaux marchés et de nouvelles applications pour les produits et services de défense, et tout particulièrement l'avion multi-missions KC-390 en fonction d'opportunités identifiées conjointement.

A la Bourse de Sao Paulo, peu après 16H00 GMT, l'action d'Embraer chutait de plus de 14% après avoir cédé 7% peur après l'annonce, les investisseurs prenant leurs bénéfices.

Dernières nouvelles