Washington et Pékin basculent dans la guerre commerciale

Les importations chinoises de soja américain sont estimées à 14 milliards de dollars

Tarifs douaniers: Washington exerce sur nous une «terreur psychologique», lance la Chine

Le livre blanc fournit un grand nombre de preuves et de données qui attestent de tout ce que la Chine a fait pour réduire substantiellement les droits de douane sur les importations, pour libéraliser son marché et pour respecter ses engagements en termes de libéralisation du secteur tertiaire, de protection de la propriété intellectuelle et de transparence.

Dans un communiqué, l'agence des douanes chinoises annonce que les droits de douane chinois sur les marchandises américaines entreront en vigueur immédiatement après l'entrée en vigueur de la taxation américaine sur les marchandises chinoises. "Sur la liste des 34 milliards de dollars de produits d'importation, environ 20 milliards, soit 59% du total, sont fabriqués par des entreprises à capitaux étrangers", a estimé M. Gao. Mais les deux premières puissances économiques du monde ne devraient pas en rester là.

Et le président américain s'est dit prêt à taxer 200 milliards de dollars de biens additionnels "si la Chine augmente à nouveau ses tarifs douaniers" en réaction. Les experts mettent en garde depuis des mois contre les dommages potentiels d'une telle confrontation commerciale, non seulement sur l'économie américaine mais aussi sur l'économie mondiale.

La Chine et les Etats-Unis vont-ils basculer dans la guerre commerciale?

Elle cite notamment six États (Alabama, Michigan, Pennsylvanie, Caroline du sud, Texas et Wisconsin) particulièrement affectés, qui s'étaient tous prononcés en faveur de Donald Trump lors de la dernière élection présidentielle en 2016. "Une majorité de pays est d'accord sur le fait que ceux-ci doivent changer mais personne ne l'a jamais demandé", a-t-il ajouté. "Les effets directs des taxes douanières, imposées jusqu'à présent, ne vont pas changer fondamentalement la situation macroéconomique américaine", a commenté Robert Palombi, analyste chez S&P Global Ratings.

Le Bureau d'information du Conseil des affaires d'État de Chine a tenu jeudi après-midi une conférence de presse sur le livre blanc intitulé La Chine et l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Dernières nouvelles