Le prélèvement à la source différé — Salariés des particuliers

Le prélèvement de l’impôt à la source sera décalé d’un an pour les salariés des particuliers pour entrer en vigueur en 2020 a annoncé le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin dans une interview publiée jeudi par La

Les salariés employés par des particuliers vont bénéficier d'un report d'imposition en 2019

Prélèvement à la source: que va devenir le crédit d'impôt pour les gardes d'enfants? Ils paieront en 2020, " comme les autres salariés, leur impôt par prélèvement à la source sur les revenus perçus en 2020. Las, ces " plateformes tout-en-un, qui constitueront une simplification majeure pour tous (...) ne pourront être lancées qu'au cours de l'année prochaine", a reconnu le ministre dans les colonnes du quotidien. Une décision annoncée ce 5 juillet par Gérald Darmanin, et réclamée par la Fédération des particuliers employeurs. En cause, la difficulté pour les particuliers employeurs de financer à la fois leurs propres impôts sans ristourne fiscale, le salaire de leur salarié et surtout les charges sociales liées.

Le salarié qui souhaitera attendre le solde de son impôt en 2020 ne paiera aucun impôt en 2019 et bénéficiera d'une mesure automatique d'étalement de son imposition sur le dernier trimestre de l'année 2020 si le montant de celui-ci est supérieur à 300 euros.

Parmi le million de salariés des particuliers employeurs, un sur quatre (soit 250 000 environ) est imposable.

A Béthune, Gérald Darmanin participait à un comité de pilotage du prélèvement à la source, une réunion boycottée par l'Union des entreprises de proximité (U2P), laquelle a regretté dans un communiqué publié mercredi que le ministre "reste sourd à ses demandes et à l'inquiétude très forte des 2,3 millions de chefs d'entreprise de proximité". Et c'est là que ça se complique, car il faudra appliquer le bon taux et biensûr informer la personne concernée en lui parlant d'impôt et de salaire net. "Il va nous donner le temps de finaliser le système tout-en-un qui permettra, à partir de janvier 2020, à tous les particuliers employeurs de déclarer aisément leur salarié et d'acquitter en même temps aussi bien les cotisations sociales que l'impôt à la source", confie le ministre. Premièrement ces contribuables, seront prélevés à la source tous les mois sur les revenus de 2020. "Puis de septembre à novembre 2020, avec un prélèvement étalé sur trois mois, ils paieront aussi l'impôt sur leurs revenus de 2019". "Mais l'impôt à la source, c'est l'inverse de la complexité". En pratique, en 2020, les salariés de particuliers régleront l'impôt de 2019 et de 2020. Le ministre de l'Action et des comptes publics rappelle en outre que la réduction d'ISF pour dons a été remplacée par une réduction d'IFI (impôt sur la fortune immobilière) pour les dons. Une mesure qui, annonce Gérald Darmanin, entrera en vigueur seulement en janvier 2020.

Dernières nouvelles