Commerce : Trump veut la guerre

Les projets chinois en Europe de l\'Est suscitent l\'inquiétude à Bruxelles

Guerre commerciale entre la Chine et les USA : début des hostilités

Pour commencer, les Etats-Unis imposent des droits de 25% sur 34 milliards de dollars de marchandises chinoises, qui seront suivis des mêmes droits de douane sur 16 milliards de dollars supplémentaires d'ici deux semaines. En réponse, "la Chine a déposé une nouvelle plainte à l'OMC. à propos des droits de douane formellement appliqués par les Etats-Unis", a indiqué Chine Nouvelle, citant un communiqué du ministère du Commerce. Sans préciser la nature des produits qui seront soumis à des taxes, Pékin avait auparavant promis de rendre coup pour coup à Washington.

La partie chinoise, s'étant engagée à ne pas tirer la première salve, est forcée de formuler des contre-attaques afin de protéger ses intérêts nationaux clés et ceux de son peuple.

La guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine est désormais bien réelle. Les taxes chinoises devraient affecter des produits agricoles, dont le soja, très dépendant du marché chinois, le secteur automobile ou encore des produits de la mer. Après l'application de taxes douanières américaines sur des dizaines de milliards de dollars de marchandises, la Chine a décidé de faire valoir le principe de réciprocité qualifiée de "nécessaire riposte". Pékin et Washington ont entamé une guerre commerciale partis pour durer dans le temps.

Les tensions entre Pékin et Washington se sont accrues depuis que D. Trump a annoncé la mise en place de tarifs douaniers sur les importations d'acier et d'aluminium, ciblant particulièrement la Chine.

La Chine, qui accuse l'administration Trump d'avoir lancé "la plus grande guerre commerciale de l'histoire économique", a saisi vendredi l'Organisation mondiale du Commerce (OMC), pour contester l'entrée en vigueur de droits de douane américains de 25% sur 34 milliards d'importations chinoises. Les consommateurs s'inquiètent d'une possible hausse des prix suite aux taxes sur les produits américains. "Mais je ferai de mon mieux pour acheter chinois", a assuré à l'AFP M. Yang, client d'une supérette pékinoise. Ces mesures pourraient donc porter à 450 milliards la valeur des produits chinois taxés, soit la grande majorité des importations venues du géant asiatique (505,6 milliards de dollars en 2017).

Cette confrontation des Etats-Unis avec Pékin est loin d'être isolée. Depuis le début de l'année, Donald Trump a multiplié les mesures protectionnistes à l'encontre de ses partenaires commerciaux, suscitant exaspération et inquiétude. Les importateurs chinois vont devoir se tourner vers d'autres marchés. La majorité des experts mettent en garde contre les dommages potentiels d'une telle politique commerciale, non seulement sur l'économie américaine, mais aussi sur l'économie mondiale. Ce qui va faire du mal aux entreprises américaines qui devront peut-être renvoyer certains de leurs employés.

Fort malheureusement, ces mises en garde laissent toujours de marbre le président américain qui a une nouvelle fois balayé les arguments le même jour dans un tweet.

Du côté chinois, "la guerre commerciale va ralentir la croissance du PIB chinois de 0,2 point de pourcentage" en 2018, a estimé un responsable de la Banque centrale, jugeant toutefois l'impact "limité".

Dernières nouvelles