Les enfants rassurent leurs parents, 100 forages construits — Thaïlande

Le cercueil de l'ancien plongeur de la marine thaïlandaise mort en tentant de sauver les enfants le 6 juillet 2018

Le cercueil de l'ancien plongeur de la marine thaïlandaise mort en tentant de sauver les enfants le 6 juillet 2018. Stringer REUTERS

Les conditions pour une évacuation sont jugées "parfaites" par la cellule de crise, notamment en ce qui concerne le niveau d'eau dans la grotte. "Deux enfants sont sortis, ils sont en chemin pour l'hôpital de campagne installé près de la grotte", a dit une source à Reuters. Dimanche matin, aucune percée de ce côté là n'avait été annoncée.

Le premier devrait sortir vers 21 heures (14H00 GMT) dimanche. " Au nom de la communauté internationale du football, je voudrais me joindre à vous pour exprimer mes plus sincères condoléances et mon soutien aux familles des joueurs et des entraîneurs, ainsi que ma solidarité avec le peuple thaïlandais en cette période de grande préoccupation. "J'espère qu'ils vont y arriver", a réagi Nopparat Khanthavong, l'entraîneur de football principal de l'équipe, interrogé par l'AFP.

Après la publication de deux vidéos, la première prise lors de la découverte du groupe par des plongeurs britanniques lundi soir, la deuxième mardi, aucune vidéo n'avait plus été publiée depuis du groupe réfugié sur un rocher, à plusieurs kilomètres de l'entrée de la grotte.

Jour 1 - Dimanche 24 juin: dans la nuit, à cause de pluies importantes, le niveau de l'eau dans la grotte monte fortement.

À l'intérieur, les enfants sont " en bonne santé", a-t-il assuré, malgré les inquiétudes quant à la baisse du niveau d'oxygène. Chacun d'eux sera escorté par deux plongeurs, un étranger et un thaïlandais. Treize plongeurs étrangers et cinq membres des commandos d'élite de la marine thaïlandaise vont tenter de ramener les adolescents qui ne sont pas de bons nageurs, à travers des galeries étroites et submergées. Ils s'étaient retrouvés piégés par la montée des eaux dans cette grotte au fin fond du nord de la Thaïlande, à la frontière avec la Birmanie et le Laos. Les secours s'interrogeaient depuis des jours sur l'opportunité de déclencher une évacuation périlleuse, des pluies de mousson attendues prochainement risquant de ruiner les efforts continus depuis plusieurs jours pour drainer l'eau de la grotte.

Or, les enfants, âgés de 11 à 16 ans, ne savent pas nager.

Chalongchai Chaiyakorn, un des responsables de la cellule de crise, a précisé dimanche que cette opération prendra donc "deux à trois jours", les enfants étant évacués "un par un".

Jusqu'ici, il fallait onze heures à un plongeur aguerri pour faire l'aller-retour jusqu'aux enfants: six heures aller, cinq heures retour grâce au courant. Un ancien plongeur de la marine thaïlandaise a péri vendredi lors d'une opération de ravitaillement des enfants, ce qui a semé le doute quant à la faisabilité d'une extraction sans risque du groupe. "Mais nous n'avons pas encore localisé leur position", a confié le chef de la cellule de crise, Narongsak Osottanakorn, également gouverneur de la province de Chiang Rai.

Long de plusieurs kilomètres dans des boyaux accidentés, le parcours pour sortir de la grotte comprend de difficiles passages sous l'eau.

Dernières nouvelles