Pluies torrentielles au Japon : au moins 30 mort

Une route effondrée dans la région d'Hiroshima le 7 juillet 2018 suite aux pluies torrentielles qui s'abattent depuis quatre jours sur l'ouest du Japon

Plus d'un million de personnes coincées par les inondations au Japon

Cette semaine, d'intenses précipitations se sont abattues sur des régions de l'ouest et du centre de l'archipel.

Le bilan ne cesse de s'alourdir et malgré le sourire des rescapés, ce sont des pluies meurtrières qui s'abattent sur le Japon depuis trois jours.

Ces pluies torrentielles et exceptionnelles ont entraîné des crues inédites, des glissements de terrain et des inondations, piégeant de nombreux habitants malgré des ordres d'évacuation donnés par les autorités locales.

Les autorités locales ont confirmé la mort d'au moins 30 personnes, mais la chaîne publique de télévision NHK évoque samedi une cinquantaine de morts. D'autres chaînes donnaient des chiffres assez proches.

"Nous nous attendons à ce que le nombre de victimes augmente car nous n'avons recueilli qu'une partie des informations", a indiqué à l'AFP un responsable de la section de gestion des désastres de la préfecture d'Ehime, également concernée.

La préfecture de Hiroshima totaliserait le plus lourd bilan, mais les provinces d'Aichi et d'Okayama apparaissent aussi durement touchées.

Quelque 48.000 hommes des pompiers, de la police et des Forces d'autodéfense (nom de l'armée japonaise) ont été dépêchés sur le terrain, mais ils affrontent des difficultés majeures compte tenu de l'inaccessibilité de certains lieux en pleine campagne.

Les services de secours essayaient de sauver des habitants réfugiés sur les toits de leurs maisons en grande partie sous les eaux. Hélicoptères, bateaux et autres véhicules ont été mobilisés. C'est ainsi que le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a qualifié les opérations de sauvetage et d'évacuation menées par les secouristes japonais, dimanche 8 juillet.

"Le risque de dégâts majeurs est très élevé", a mis en garde l'agence qui qualifie de "terribles" les pluies en cours et à venir "dans une large partie du Japon, d'ouest en est".

Des maisons se sont effondrées par endroits, en raison de glissements de terrain, des routes et ponts ont été saccagés et des quartiers entiers noyés. Des dizaines de maisons ont été en tout ou partie détruites et des milliers envahies par les eaux.

Les précipitations ont dépassé un mètre en 72 heures dans plusieurs régions, l'agence météorologique estimant que de tels niveaux ne sont atteints que rarement en plusieurs décennies.

Dernières nouvelles