Un sauveteur-plongeur s'est noyé dans la grotte inondée — Thaïlande

Grotte en Thaïlande : « Ne vous inquiétez pas », écrivent les enfants à leurs parents

«Ne vous inquiétez pas»: les messages des enfants piégés dans une grotte inondée publiés

Plus tôt dans la journée, les 12 enfants et l'entraîneur bloqués dans la grotte ont pu transmettre des lettres à leurs parents et à leurs proches, par l'intermédiaire de plongeurs.

Leurs mots sont souvent émouvants. L'adolescent ajoute, à l'adresse de ses parents: "Vous me manquez tous".

"Je vais bien, mais il fait un peu froid ici". Ne vous inquiétez pas pour moi. "N'oubliez pas de me préparer une fête d'anniversaire", écrit Duangphet, signant de son surnom, Dom. Le papa de Note demande à son fils de consoler son entraîneur: "dis-lui de ne pas s'inquiéter, ta maman n'est pas en colère contre lui ". "Je suis si heureuse d'avoir vu sa lettre, son écriture", a réagi Supaluk Sompiengjai, la mère de Pheeraphat. Les jeunes footballeurs ont chacun écrit une lettre à destination de leur famille dans l'espoir de les rassurer. "Je demande pardon à tous les parents", dit le jeune entraîneur de 25 ans, Ekkapol Chantawong.

Les opinions en Thaïlande sont partagées entre ceux qui lui reprochent d'avoir emmené les enfants sous sa responsabilité dans une grotte connue pour être inondable à la mousson, et d'autres qui lui sont gré d'avoir donné aux enfants sa ration de nourriture avant qu'ils ne soient localisés. Ne vous inquiétez pas pour moi.

L'opération de sauvetage fait par ailleurs toujours la une de l'actualité, avec désormais plus de 1100 journalistes enregistrés sur place, leurs caméras alignées dans la boue de cette forêt tropicale.

En parallèle, les autorités, qui veulent éviter à tout prix une sortie en plongée, ont insisté sur la poursuite de l'option d'une évacuation par le haut. Une centaine de forages ont été réalisés, mais localiser le groupe est une mission presque impossible. Le pompage de l'eau pour abaisser son niveau dans les galeries se poursuivait également. Cela fait suite au décès d'un ancien plongeur de la marine thaïlandaise vendredi lors d'une opération de ravitaillement des enfants. En attendant, les enfants, âgés de 11 à 16 ans, ont pu faire parvenir quelques lettres à leurs parents pour les réconforter.

Pour l'instant, un plongeur aguerri doit faire onze heures de trajet pour arriver jusqu'aux enfants: six heures aller, cinq heures retour grâce au courant.

Long de plusieurs kilomètres dans des boyaux accidentés, le parcours pour sortir de la grotte comprend de difficiles passages sous l'eau.

À l'intérieur, les enfants sont "en bonne santé", a assuré M. Osottanakorn.

Samedi soir, une grosse averse de mousson est tombée pendant une demi-heure, rappelant l'urgence à évacuer les enfants.

Dernières nouvelles