Quatre enfants évacués de la grotte en Thaïlande

Grotte en Thaïlande: une fenêtre de trois à quatre jours pour lancer l'évacuation

Quatre enfants ont quitté la grotte en Thaïlande, les autres doivent attendre

Ses copains le surnomment "Mark ". Les opérations ont ensuite été interrompues pour que les secours puissent organiser l'évacuation des derniers enfants piégés.

Jour 15: dimanche 8 juillet: "Aujourd'hui est le grand jour". "Le niveau d'eau a baissé de 30% dans la grotte, mais les pluies ont repris".

"Quatre enfants ont été sortis de la grotte et transférés à l'hôpital de Chiang Rai", a annoncé M.Osottanakorn lors d'un point presse. Un vent de pessimisme a chassé la joie qui avait accompagné la découverte des enfants en début de semaine, quand ils avaient été retrouvés émaciés mais en vie, perchés sur un rebord loin dans les tréfonds de la grotte, à plusieurs kilomètres de l'entrée. "Ensemble, équipes thaïlandaises et étrangères, nous allons ramener à la maison les sangliers sauvages", écrivent dimanche les commandos de marine thaïlandais sur leur page Facebook.

Les douze enfants et leur entraîneur de foot étaient partis pour une balade le 23 juin dans ce réseau souterrain fréquenté par les habitants de la région. Ils s'étaient retrouvés piégés par la montée des eaux dans cette grotte au fin fond du nord de la Thaïlande, à la frontière avec la Birmanie et le Laos. Les secours s'interrogeaient depuis des jours sur l'opportunité de déclencher une évacuation périlleuse, des pluies de mousson attendues prochainement risquant de ruiner les efforts continus depuis plusieurs jours pour drainer l'eau de la grotte.

"Maintenant et pendant les trois ou quatre prochains jours, les conditions pour une évacuation sont parfaites en ce qui concerne l'eau, le temps et la santé des garçons", a déclaré aux journalistes Narongsak Osottanakorn, le chef de la cellule de crise.

Pour effectuer cette mission, treize spécialistes en spéléologie ont été dépêchés.

Aucun des enfants ne sait nager. Des millions de litres d'eau ont été pompées, afin de faire baisser le niveau de l'eau: avant, il fallait onze heures à un plongeur expérimenté pour atteindre l'endroit où sont coincés les enfants et revenir à l'air libre. "Les garçons sont prêts à affronter tous les défis", dit le chef de la cellule de crise.

Signe du péril de l'entreprise, un ancien plongeur de la marine thaïlandaise a péri vendredi lors d'une opération de ravitaillement des enfants. Quatre kilomètres à parcourir, deux plongeurs accompagneront chaque adolescent, mais il leur faudra aussi franchir plusieurs passages étroits et là, chacun sera seul.

Dernières nouvelles