Twitter : plus de 70 millions de comptes suspendus en deux mois

Twitter a suspendu 70 millions de comptes suspects en deux mois

Twitter lance la chasse aux comptes suspects

Twitter a suspendu en deux mois plus de 70 millions de comptes suspectés de propager de fausses informations dans le cadre de sa lutte contre les activités malveillantes, indique samedi le Washington Post.

Les principaux réseaux sociaux, Facebook et Twitter en tête, ont mis en place des règles plus strictes pour les publicités politiques, après les vives critiques sur leur "laxisme" face à la prolifération de fausses informations pendant la campagne électorale américaine de 2016. En mai, l'épuration a atteint un point culminant avec plus de 13 millions de comptes douteux suspendus en une seule semaine. Un rythme effréné qui a été confirmé au Washington Post et se poursuit en juillet.

L'information a fait réagir jusqu'au président américain Donald Trump qui a affirmé samedi sur le réseau social que "Twitter se débarrass (ait) de faux comptes à une vitesse record".

En mai, Twitter avait annoncé l'entrée en vigueur prochaine de nouvelles règles pour les annonceurs politiques, qui devront fournir des documents authentifiés prouvant qu'ils se trouvent bien aux Etats-Unis.

"La plupart des comptes que nous supprimons ne sont pas inclus dans nos statistiques dans la mesure où ils ont été inactifs durant 30 jours ou plus, ou que nous les avons repérés au moment de l'inscription et qu'ils n'ont jamais été comptabilisés", a-t-il affirmé, renvoyant à davantage de détails au moment de la publication des résultats trimestriels de la société le 27 juillet.

Ces suspensions, qui ont lieu aux mois de mai et juin, sont deux fois plus nombreuses que celles que le réseau social a comptabilisées au mois d'octobre 2017.

Le nombre de comptes qui postent des messages automatiques est substantiel d'après le journal.

Dernières nouvelles