Aïe aïe aïe, Federer sorti en quart face à Anderson — Wimbledon

Reuters

Reuters

Mais Roger Federer, après avoir empoché avec aisance les 2 premiers sets de son quart de finale qui l'oppose au Sud-Africain Kevin Anderson (n°8), a subi la révolte d'un joueur en état de grâce et capable de revenir à hauteur de son illustre adversaire.

Federer a gagné les deux premières manches, 6-2, 7-6 (5), mais Anderson a forcé la tenue d'un set décisif après avoir gagné les troisième et quatrième manches 7-5, 6-4.

Le no 2 mondial a souvent été approximatif mercredi, surtout en coup droit, là où il est généralement si redoutable. Comme en 2011 contre Jo-Wilfried Tsonga, et déjà en quart de finale, il a laissé filer un match à Wimbledon après avoir gagné les 2 premières manches.

Il avait atteint la finale en 2014 et 2015, battu chaque fois par Novak Djokovic, la demi-finale en 2016, dominé alors par le Canadien Milos Raonic, et avait fini par se réapproprier le trophée l'an passé, cinq ans après son précédent sacre à Londres. Ensuite, Federer a cédé une nouvelle fois sa mise en jeu et a perdu ce troisième set alors qu'il s'était offert trois balles de bris. Il a réussi 13 coups gagnants contre 4 fautes directes.

Dans un match qui a duré 2 h 34 minutes sur le court central du All England Club, Djokovic, 12 tête de série, a vaincu le Japonais Kei Nishikori (24), 6-3, 3-6, 6-2, 6-2.

Dernières nouvelles