Brett Kavanaugh, un anti-avortement nommé "à vie" — Cour suprême

Un homme en veston-cravate regarde droit devant lui et sourit la bouche fermée. Cet homme aux cheveux gris est

Le juge Raymond Kethledge âgé de 51 ans siège à la sixième cour d'appel à Cincinnati depuis 2008

C'est la plus haute juridiction des Etats-Unis. Le juge qu'il remplace, Anthony Kennedy, a 81 ans.

Abidjan, 10 juil (AIP)- Donald Trump a annoncé, lundi, la nomination du magistrat Brett Kavanaugh à la Cour suprême des Etats-Unis. Ces hommes responsables de veiller à la constitutionnalité des lois ont un pouvoir immense car ils sont nommés à vie. " Un juriste brillant " " C'est un juriste brillant aux écrits clairs et ciselés, considéré partout comme l'un des esprits juridiques les plus fins et les plus vifs de notre époque ", a ajouté le président, qui s'est exprimé à 21 h, heure de grande écoute pour les chaînes télévisées.

Comme le raconte Europe 1, Brett Kavanaugh s'est dit "profondément honoré" d'avoir été choisi.

"Un juge doit être indépendant et doit interpréter la loi, et non pas faire la loi", a-t-il assuré lors d'une courte allocution, en présence de M. Trump et devant ses parents, à qui il a rendu hommage. Barrett et 51 ans pour M. Kethledge. "Qu'est-ce qui sonne faux?" Le juge Kennedy a consacré sa carrière à défendre la liberté. En 1998, il a contribué à l'écriture du rapport qui plaidait en faveur de la destitution de Bill Clinton pour sa relation extraconjugale avec sa stagiaire Monica Lewinsky. A partir de 2001, il a occupé plusieurs postes à la Maison Blanche, sous la présidence de George W. Bush. L'ancien conseiller juridique de Bush a pour habitude de prendre des décisions très conservatrices. Il est aujourd'hui l'auteur de plus de 280 opinions à la Cour d'appel du district de Colombie et la plupart d'entre elles penchent fortement à droite.

La nomination de Brett Kavanaugh n'est qu'une première étape dans le tournant que le président opposé à l'avortement entend faire prendre à l'institution judiciaire suprême des États-Unis. Catholique pratiquant, le magistrat est bénévole au sein de sa communauté religieuse.

L'arrivée du nouveau magistrat ne change pas l'équilibre arithmétique à la Cour suprême, il y a toujours cinq juges républicains sur neuf. D'où l'enjeu contenu dans la désignation de ce nouveau juge. Le vote de Kennedy était souvent décisif puisqu'il pouvait faire pencher la balance d'un côté comme de l'autre. C'est du côté des démocrates que pourrait venir la surprise. Même si Kennedy était très conservateur au sujet des armes à feu ou du financement d'élections, il pouvait se montrer plus ouvert en matière d'avortement. Ce sera la seconde depuis l'entrée en fonction du président qui avait déjà choisi un jeune conservateur, Neil Gorsuch, en 2017. D'abord, parce que la Cour suprême. Chuck Schumer, le leader des sénateurs démocrates, appelle à faire un barrage contre sa nomination. Ils craignent effectivement qu'un déplacement de l'équilibre idéologique de la Cour mette en danger de précieux acquis sociaux que sont les droits reproductifs des femmes, les droits LGBT ou encore l'accès aux soins médicaux.

"Ce qui compte vraiment, est-ce candidat s'adapter à une centrale de casting pour l'image d'une Cour Suprême candidat ainsi que son conjoint ou sa conjointe", selon l'un de la Maison Blanche de la source.

Dernières nouvelles