Côte d'Ivoire/ Inter/ Donald Trump nomme Brett Kavanaugh à la Cour suprême

Donald Trump annonce son choix pour le poste manquant à la Cour suprême

Qui est le nouveau juge de la Cour Suprême nommé par Trump?

La nomination de Brett Kavanaugh ne va pas changer l'orientation idéologique de la cour suprême, cinq des neuf juges étant déjà de sensibilité conservatrice et quatre progressistes, mais pourrait la faire pencher un peu plus à droite.

"C'est un juriste brillant aux écrits clairs et ciselés, considéré partout comme l'un des esprits juridiques les plus fins et les plus vifs de notre époque", a ajouté le président, qui s'est exprimé à 21h, heure de grande écoute pour les chaînes télévisées.

"Personne n'est mieux qualifié pour ce poste et personne ne le mérite autant", a affirmé Donald Trump à la Maison Blanche, vantant les "références impeccables" de cet homme du sérail de Washington, ancien conseiller juridique de George W. Bush et membre de la Cour d'appel du district de Columbia. "Un juge doit être indépendant et doit interpréter la loi, et ne pas faire la loi", at-il assuré lors d'une courte allocution, en présence de D. Trump et devant ses parents, à qui il a rendu hommage. Pour la seconde fois depuis le début de son mandat, il a l'opportunité d'installer un jeune juge ultraconservateur au sommet de l'instance judiciaire fédérale, ce qui équivaut à positionner, pour de longues années, une pièce maîtresse sur l'échiquier de la vie sociétale américaine. Ce rapport de force permet de sabrer les velléités locales de réglementer les armes à feu, donner des gages aux chrétiens conservateurs, conforter les partisans de la peine de mort, appuyer les amis patrons et s'opposer à un plafonnement des financements électoraux. Il doit désormais être confirmé par un vote du Sénat. Aux Etats-Unis, le pouvoir des juges de la Cour suprême, interprètes de la Constitution américaine et nommés par le chef d'Etat, est colossal. Le juge Kennedy, 81 ans, a joué un rôle pivot: conservateur sur les sujets comme les armes à feu ou le financement électoral, il a progressé sur les thèmes comme l'avortement, la discrimination positive ou le mariage homosexuel.

Sans Kennedy et avec Kavanaugh, beaucoup réduit à un réel danger plan sur divers acquis sociaux, comme le droit à l'avortement, qui remonte à l'arrêt historique de la Cour suprême, Roe v. Wade, en 1973.

Quelques élus républicains modérés ont aussi prévenu qu'ils n'endosseraient pas automatiquement le juge Kavanaugh. "Je compte vérifier près et avec le candidat nommé par le président", promis la sénatrice républicaine Susan Collins.

Dernières nouvelles