Pékin accuse Washington de "détruire le commerce sino-américain"

Guerre commerciale: Washington tire une nouvelle salve, Pékin se dit «choqué»

Washington remet en cause la légitimité de la Chine à faire partie de l'OMC

Le ministère du Commerce a indiqué ce mercredi se préparer à une guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine après que Washington a menacé d'imposer de nouvelles taxes sur des produits chinois. Alors que débutait mercredi et pour trois jours "l'examen des politiques commerciales" de la Chine, un exercice auquel se soumettent à intervalles réguliers tous les membres de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), l'ambassadeur américain devant cet organe, Dennis Shea, a été l'un des premiers à prendre la parole au cours de cette réunion à huis clos.

Le diplomate a estimé que si la position de Beijing n'était pas traitée rapidement "elle finira par ruiner l'organisation", a relevé l'Agence France Presse.

Le gouvernement américain a publié une liste portant sur 200 milliards de dollars (170 milliards d'euros) de produits chinois supplémentaires qui seront assujettis à des droits de douane, faute d'avoir trouvé un accord avec la Chine, ont annoncé mardi soir des représentants de l'administration américaine. La charge de Denis Shea intervient au moment où l'administration Trump vient dresser une liste complémentaire de produits chinois importés d'un montant de 200 milliards de dollars (168 mds €) par an.

" Depuis plus d'un an, l'administration Trump a patiemment demandé à la Chine de mettre fin à ses pratiques déloyales, d'ouvrir ses marchés et de se livrer à une concurrence basée sur les forces du marché ", a affirmé mardi le représentant américain au Commerce américain (USTR) Robert Lighthizer dans un communiqué".

Si Trump avait posé après ces accusations une plainte contre la Chine à l'OMC, cela permettait surtout de " légitimer " par la suite sa politique agressive en matière de protectionnisme économique.

Les Etats-Unis ont commencé à percevoir vendredi 25% de droits de douane sur 34 milliards de dollars de marchandises chinoises importées et Donald Trump a averti qu'à terme, plus de 500 milliards de dollars de produits chinois, soit la quasi-totalité des importations américaines en provenance de Chine, pourraient être taxées. "De telles actions sont injustifiables", a-t-il accusé.

Le différend sur la propriété intellectuelle avec la Chine n'est que l'un des fronts ouverts par Donald Trump dans son offensive protectionniste.

Si ces taxes entraient en vigueur, ce ne serait pas avant septembre 2018.

"Des hausses mutuelles de droits de douane à grande échelle entre la Chine et les Etats-Unis conduiront inévitablement à détruire le commerce sino-américain", a déclaré lors d'un forum le vice-ministre chinois du Commerce, Li Chenggang. Les États-Unis accentuent ainsi un peu plus la guerre commerciale lancée la semaine dernière.

Dernières nouvelles