Didier Deschamps en roue libre "on les a niqués"

ABACA_644621_080

EdF : l'immense joie de Deschamps

Le milieu porte le brassard à 54 reprises, deuxième meilleure performance de l'histoire des Bleus derrière Hugo Lloris. Je leur répète toujours la même phrase: ne rien lâcher. "On n'a pas fait un énorme match, mais on a montré des qualités mentales, donc c'est mérité ". Evidemment, je suis à la place qui était la sienne il y a vingt ans", a-t-il expliqué après avoir fêté ce sacre avec ses joueurs et son staff. "Ça a été un exemple pour moi. Les joueurs ne peuvent pas se rendre compte de ce qu'ils ont réalisé. Très vite, les internautes ont comparé ces deux images. La première, c'est que quoi qu'il se passe, ils sont liés à vie. Dans sa délégation, on retrouve Jean-Pierre Papin, Ballon d'Or 1991, les deux blessés privés de Mondial Laurent Koscielny et Dimitri Payet, ainsi que Yannel, un garçon de 12 ans que le chef de l'État avait rencontré lors d'un déplacement.

Alors que certains observateurs le voyaient partir au sommet comme avait pu le faire Aimé Jacquet en 1998 ou plus récemment Zinedine Zidane, vainqueur de trois Ligues de champions consécutives au Real Madrid, le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps a confirmé hier soir sur RTL qu'il allait bien guider les Bleus jusqu'à leur prochaine grande compétition internationale, l'Euro 2020. En même temps, peut-être que si nous avions été champions d'Europe, nous n'aurions pas été champions du monde. Mais j'ai beaucoup appris aussi, notamment le fait de désacraliser le moment.

ABACA_624371_040
Le sélectionneur de la France Didier Deschamps savoure le gain des Bleus en finale

"Une deuxième étoile pour la vie", s'enflamme Le Parisien, tandis que L'Express demande d'"oublier la manière" car "seul le résultat compte", là où Libération souligne "la folie" de cette finale "étrange et débridée".

Dernières nouvelles