Wimbledon: le "Djoker" scelle son retour lors d'un match fou contre Nadal

Ce point dingue a été le tournant du marathon entre Anderson et Isner à Wimbledon

Wimbledon: Le match Nadal-Djokovic interrompu par la nuit

Il lui faudra pour cela battre le géant sud-africain (2,03 m) Kevin Anderson qui avait bataillé 6h36 vendredi pour venir à bout de l'Américain John Isner, lors du deuxième plus long simple de l'histoire en Grand Chelem (7-6 (8/6), 6-7 (5/7), 6-7 (9/11), 6-4, 26-24).

S'il remporte dimanche le prestigieux tournoi londonien, Novak Djokovic s'adjugerait son 69e tournoi sur le circuit ATP, son 13e Grand Chelem et son quatrième Wimbledon après ses victoires en 2011, 2014 et 2015.

La première demi-finale s'étant éternisée, le duel Nadal-Djokovic s'est joué sur deux jours.

"On verra si on est en mesure de jouer", a glissé à chaud le Serbe, "submergé" par l'émotion et les traits tirés.

A Wimbledon, il est interdit qu'un match dépasse 23h, heure locale, à cause d'un couvre feu imposé par les résidents. Ce sera face à Kevin Anderson, finaliste du dernier US Open et tombeur de Roger Federer au stade des quarts de finale. Elle a repris samedi à 13h00 sous le toit à la demande de Novak Djokovic comme le règlement le lui permettait. Et remporté ce premier jeu de service pour instiller le doute dans l'esprit d'un Serbe furieux d'avoir manqué l'opportunité.

Dans la foulée, Nadal faisait craquer le Serbe sur sa mise en jeu puis confirmait son break (3-0), en nage. Mais le N.1 mondial, légèrement plus solide dans les rallyes, creusait de nouveau l'écart. Le natif de Belgrade a tout d'abord perdu sa mise en jeu dès l'entame du quatrième set face à un Rafael Nadal remobilisé après une nuit qui lui a sans doute porté conseil.

Djokovic, à son tour, a dû en écarter cinq dont trois dans un quinzième jeu irrespirable qui a duré treize minutes (8-7). Ce dernier l'avait emporté contre l'Américain John Isner dans un match de demi-finale marathon d'une durée de 6 h 36 min.

Chez les dames, Elise Mertens (WTA 15) restera à la 15e place suite à sa défaite au troisième tour contre la Slovaque Dominika Cibulkova (WTA 33), tandis qu'Alison Van Uytvanck (WTA 47), qui avait créé la sensation en éliminant Garbine Muguruza (WTA 3), la tenante du titre, au deuxième tour, grimpera jusqu'au 40e rang après son accession en huitième de finale.

Dernières nouvelles