EdF : Obama rend hommage aux Bleus

Un bidonville à Khayelitsha à 35 km du centre du Cap le 17 mai 2018 en Afrique du Sud

Afrique du Sud. Barack Obama rend hommage aux Bleus, qui ne sont « pas tous des Gaulois »

La veille, le président Trump avait consterné l'Amérique en tournant le dos aux alliés des Etats-Unis et en donnant des gages à Vladimir Poutine.

L'ancien président démocrate n'a pas mentionné nommément son successeur républicain, Donald Trump, mais son discours a été l'un des plus acerbes qu'il ait prononcés sur la situation politique depuis qu'il a quitté la Maison blanche en janvier 2017.

A Johannesburg, Barack Obama s'en est pris aux hommes politiques "autoritaires" qui ont recours à "la politique de la peur" et "ne font que mentir". "Les politiques semblent rejeter le concept de vérité objective, les gens inventent", a-t-il lancé, déclenchant des rires nourris.

L'éloge de Barack Obama est très attendu, un an et demi après son départ de la Maison Blanche.

Chaque année, la Fondation Mandela confie à un invité de prestige le soin de prononcer un discours à l'occasion de l'anniversaire de "Madiba", né le 18 juillet 1918 et décédé le 5 décembre 2013.

Les deux hommes partagent un destin en commun: ils sont tous les deux devenus le premier président noir de leur pays.

Après vingt-sept ans dans les geôles du régime raciste blanc, Nelson Mandela a été élu à la présidence en 1994, poste qu'il a conservé jusqu'en 1999. ", a-t-il insisté. Parmi les 23 Bleus présents au Mondial en Russie, 14 avaient des origines sur le continent africain (Guinée, Mali, Sénégal, Angola, Algérie, Maroc...), deux y sont même nés (Samuel Umtiti à Yaoundé, Steve Mandanda à Kinshasa)". Barack Obama a lui occupé la fonction suprême aux Etats-Unis de 2009 à 2017.

Il a salué mardi la mémoire d'"un vrai géant de l'histoire". "La lumière de +Madiba+ (surnom de Nelson Mandela) brille toujours avec beaucoup d'éclat", a-t-il assuré, défendant la "vision" du prix Nobel de la paix sud-africain.

" Tous ces mecs ne ressemblent pas, selon moi, à des Gaulois ", a-t-il ajouté en souriant, sous les applaudissements du stade Wanderers de Johannesbourg où étaient massées quelque 15.000 personnes".

Le racisme attise toujours les tensions à travers l'Afrique du Sud et la pauvreté persiste dans le pays le plus inégalitaire au monde selon la Banque mondiale.

Barack Obama était invité, ce mardi en Afrique du Sud, à commémorer le centenaire de la naissance de Nelson Mandela.

L'ancien président américain, en déplacement en Afrique du Sud, a rendu hommage à l'équipe de France de football, dont les joueurs "ne ressemblent pas tous à des Gaulois".

Dernières nouvelles